Le WE

Baie du Mont-Saint-Michel : les biologistes se mouillent pour préserver son écosystème

Publié le 12 décembre 2021 à 13h21, mis à jour le 12 décembre 2021 à 15h11
JT Perso

Source : JT 13h WE

Autour du Mont-Saint-Michel, l'écosystème est très fragile. Pour le préserver, des chercheurs multiplient les relevés et n'hésitent pas à se jeter à l'eau.

C'est l'une des plus belles baies du monde. Mais le Mont-Saint-Michel dissimule des menaces invisibles pour l'homme. Le rôle d'Eric Feunteun est de les identifier pour préserver la biodiversité. Ce jour-là, c'est d'une plante dont il veut nous parler : l'obione. Sa présence représente près de 90% de la croissance annuelle des poissons. Le problème est que la pollution et les nitrates permettent aux chiendents maritimes de couleur jaune de proliférer, menaçant ainsi l'obione.

Pour que le littoral ne soit pas dégradé davantage, les scientifiques de la Station marine analysent les eaux côtières, de Cherbourg à Saint-Malo. Pour préserver la faune et la flore marine, ils ne restent pas uniquement dans leurs bureaux, ils doivent se mouiller. Des plongeurs amateurs viennent visiter le Fetlar, une célèbre épave du siècle dernier, et troublent la faune et la flore. Les chercheurs ont ainsi déposé à proximité une bouée et un récif artificiel. Ces biologistes ne sauveront pas le monde, mais à l'échelle locale, ils cherchent des solutions.

TF1 | Reportage S. Millanvoye, N. Clerc


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info