Le WE

Bâtiment : des déchets qui valent de l'or

Publié le 9 avril 2022 à 20h19
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le secteur du bâtiment produit chaque année 46 millions de tonnes de déchets.
Pour limiter la quantité de gravats, les constructeurs essaient de recycler au maximum les matériaux.

Au quatrième étage d'un immeuble dans le centre de Strasbourg, les bureaux vides seront bientôt réaménagés. Mais avant cela, Agnieszka Koziol, cogérante "Boma", procède à un diagnostic des ressources. En d'autres termes, elle examine ce qui peut d'une manière ou d'une autre resservir. Le secteur du bâtiment est à l'origine des trois quarts des déchets produits en France. L'entreprise Boma aide donc ces professionnels à privilégier au maximum le réemploi.

Pour Noémie Weibel, architecte "Cabinet DRLW", l'avantage est écologique et économique. " L'année dernière, par exemple, il y avait eu une pénurie de bois et de plâtre. Potentiellement réemployés, les matériaux issus de déconstructions pourraient permettre de faire un gain. Et le projet pourrait coûter moins cher", a-t-elle estimé

L'objectif, ensuite, est de trouver une seconde vie à ces matières, à ces poutres anciennes, ces radiateurs en fonte ou encore ces éviers en inox. Tout est nettoyé et réemployé sur de nouveaux chantiers ou alors recyclé. Les fenêtres sont les plus difficiles à réutiliser. La plupart sont tout simplement jetées et remplacées par des neuves.

En revanche, elles sont triées au sein du réseau Origami à Strasbourg. Son directeur économie circulaire, Geoffrey Meszaros, met les verres d'un côté et l'encadrement PVC de l'autre. Il a ainsi recyclé 30 tonnes de fenêtres depuis l'été dernier. "Elles n'ont plus la qualité thermique qu'elles avaient au départ. Selon ce process-là, on peut refaire de la matière première et donc refaire des fenêtres", a-t-il expliqué.

De son côté, Agnieszka Koziol a deux mesures concrètes à proposer : inclure le réemploi dans les formations liées au bâtiment et imposer un budget réemploi des matériaux pour chaque nouveau projet. Le diagnostic des ressources est devenu obligatoire depuis le 1er janvier. Il permettra peut-être au réemploi un nouveau réflexe.

TF1 | Reportage Q. Fichet, K. Betun


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info