La nature est de moins en moins présente dans le quotidien des Français. Un sondage révèle que notre rapport avec la nature s'étiolait.
Cela s'explique par le fait qu'on passe de moins en moins de temps dehors, mais davantage sur nos écrans.
Les détails de Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Ce week-end prolongé est l’occasion parfaite pour se reconnecter avec la nature. Et cette nature est bien souvent délaissée par de nombreux Français au fil des années, au point où on en oublierait presque les choses toutes simples. En effet, un récent sondage dévoile que six enfants sur dix sont incapables de nommer une feuille de chêne et près d’un parent sur deux. Les précisions de Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Huit Français sur dix ont un manque de connaissances

Ce sondage était accompagné d’un quiz pour reconnaître une mésange, différencier une girolle d’une trompette de la mort et une feuille d’ortie d’une feuille de menthe. Nos chroniqueurs se sont essayés à ce test et n’ont pas eu les trois points. Tout comme huit Français sur dix ! Ce sont les personnes les plus âgées qui ont le plus de bonnes réponses, comme si notre rapport à la nature s’étiolait au fil des générations. Et malgré ce que l’on pourrait penser, ce ne sont pas nécessairement les personnes vivant en milieu urbain qui sont les plus ignorants ! En effet, que l’on vienne d’un milieu urbain ou d’un milieu rural, les résultats sont les mêmes : nous avons (presque) tous des manques de connaissances quand il s’agit de la nature. 

Développer sa créativité et son imaginaire

Les explications à ce fléau sont nombreuses : un rythme de vie de plus en plus soutenu, une omniprésence des écrans au fil des générations, etc. De fait, nous passons de moins en moins de temps dehors à contempler et s’intéresser à la nature. Anne-Louise Nesme, sociologue, explique : "En étant dehors, les enfants vont avoir l’occasion de rencontrer de nouvelles matières, de nouveaux éléments, de nouvelles textures, le tout pour nourrir leur imaginaire et rendre leur enfance plus joyeuse, libre et créative."

C’est donc fort dommage de passer de moins en moins de temps dehors. Toutes les études médicales et sociales et même les psychologues le recommandent : partir se balader en extérieur, c'est bon pour la santé et pour la créativité. Et si vous êtes réticent au fait de sortir vous promener à cause du mauvais temps, n’oubliez pas le dicton : "il n’y a pas de mauvaise météo, il n’y a que des mauvais vêtements".


Marie BOUISSEREN | Chronique : Benjamin MULLER

Tout
TF1 Info