Le 13H

Comment se débarrasser de son sapin et lui permettre d'être recyclé ?

Publié le 4 janvier 2021 à 13h31
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

REPORTAGE - Après les fêtes, nous sommes nombreux à nous demander comment nous débarrasser de notre sapin de Noël dans les règles de l'art. Il existe des solutions pour les recycler.

Après les fêtes de Noël, c'est avec un pincement au cœur qu'on décroche nos décorations du sapin. Pourtant, c'est l'occasion de repartir sur un nouveau cycle et de lui donner une seconde utilité. Depuis deux ans, Mayalène Ghilardi, une agricultrice de Voglans (Savoie), s'est mise en tête de collecter les sapins. Pour cause, ses chèvres en sont friandes et elle espère cette année en recueillir près de 200.

Les grandes agglomérations ont aussi pris l'habitude d'instaurer des points de collecte, comme à Lyon dans le reportage ci-dessus. Les citadins l'utilisent volontiers, mais ignorent souvent ce qu'il advient ensuite de leur sapin. "J'espère que ce sera recyclé et que ça sera pour un meilleur usage", confie une habitante.

Sur une plateforme de compostage à Chambéry, on recycle tous les végétaux, notamment les trois tonnes de sapins collectées chaque hiver en centre-ville. Ils vont être broyés et rejoindre un état de fermentation jusqu'à environ six mois. Ce compost sera vendu aussi bien aux agriculteurs qu'aux particuliers.

Écoutez le dernier épisode d'Impact Positif dans lequel Pablo Servigne nous parle son livre "Aux origines de la catastrophe, pourquoi en sommes-nous arrivés là ?"

Découvrez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée : 

-Sur APPLE PODCAST 

-Sur DEEZER 

-Sur SPOTIFY

Cinq ans après la sortie de son livre « Comment tout peut s’effondrer », Pablo Servigne se justifie encore : « L’objectif n’a jamais été de faire peur à tout le monde ou de prouver que tout est foutu, bien au contraire », écrit-il dans son dernier opus, publié aux Liens qui Libèrent avec la revue Imagine Demain Le Monde. Il a également répondu aux reproches qui lui avaient été faits, dont celui de ne pas parler des causes des effondrements.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info