VIDÉO - Les heures du plastique comptées ? Les emballages comestibles débarquent !

par Benoît LEROY | Reportage : Justine Corbillon et Erinna Fourny
Publié le 2 avril 2023 à 22h01

Source : JT 20h WE

Aujourd'hui, le monde est en quête d'alternatives au plastique, qui pollue les océans.
Une start-up londonienne a développé des capsules comestibles et des barquettes 100% biodégradables.
Plus chère et moins résistante dans le temps, cette innovation n'en est pas moins très prometteuse.

Le plastique a-t-il trouvé son remplaçant ? Chaque année, le monde produit plus de 400 millions de tonnes de plastique. Fabriqué essentiellement à partir de pétrole, le plastique n'est aujourd'hui pas recyclable et ce sont, aujourd'hui, plus de 200 millions de tonnes de plastique qui polluent nos océans. Que diriez-vous de manger l'emballage de votre cocktail ou d'une tout autre denrée ? Et ce, alors que les alternatives crédibles au plastique sont encore rares.

À Londres, par exemple, il est possible de se voir proposer à votre arrivée à l'hôtel cinq-étoiles de Dorchester des cocktails comme vous n'en avez jamais vu. Ici, 100% de ce que l'on sert est mangeable : vraiment tout ! "Vous pouvez tout manger, c'est un emballage à base d'algues, avec une eau aromatisée dedans", le barman de l'hôtel dans le reportage du 20H de TF1 en tête d'article. Et cette bulle commence à se faire un nom outre-Manche. Elle est, ainsi, déjà distribuée lors de marathons ou de festivals. 

Il faut dire que la promesse de cet emballage est énorme : remplacer purement et simplement le plastique. Le contenant peut être ingéré sans aucune crainte : il n'a pas de goût, seul ce qu'il y a à l'intérieur a de la saveur. Une petite révolution née dans l'entreprise NotPla, dont l'un des fondateurs est français. Et après les bulles, l'entreprise parvient même désormais à créer des emballages solides et entièrement biodégradables. Une première mondiale. "Aujourd'hui, on développe d'autres types de produits. Par exemple, un film pour [emballer] des pâtes ou d'autres [denrées] alimentaires ou non", explique Pierre Paslier, co-fondateur de la société, au micro du 20H de TF1.

Une innovation à partir d'algues marines

Le secret derrière cette innovation est, logiquement, précieusement gardé. En appliquant un "spray magique", les chercheurs de la société NotPla parviennent à gélifier les membranes. Tout ce que l'on peut dire, c'est que cette création est issue d'un savant mélange d'algues cultivées en mer, notamment aux Pays-de-Galles.

Celles-ci ont, naturellement, des propriétés gélatineuses et offrent une qualité proche de celle du plastique. "L'algue est, d'elle-même, très élastique. Elle a aussi des propriétés imperméables. C'est ce que l'on va chercher pour faire un emballage", détaille Océane Gaudinet, chimiste au sein du pôle recherche et développement de la start-up.

Il y a quand même quelques ombres au tableau, à la suite de cette innovation. D'abord, l'emballage ne se conserve pas au-delà de 12 mois et son prix est encore plus élevé que celui du plastique. Pour autant, de grands noms de la distribution ont déjà franchi le pas : comme l'enseigne sportive Décathlon et celle de livraisons à domicile Just Eat.


Benoît LEROY | Reportage : Justine Corbillon et Erinna Fourny

Tout
TF1 Info