Les Gardiens de cinq forêts primaires, venus de cinq continents différents, sont pour la première fois en visite en France pour porter un message d'urgence de protection.
Deux d'entre eux, Twyla Edgi Masuzumi, jeune Gardienne de la Terre de la communauté Denée au Canada, et Mundiya Kepanga, chef papou de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle-Guinée, sont invités sur le plateau du 20H d'Anne-Claire Coudray ce dimanche.

La COP28 à l'affluence inédite se tient du 30 novembre au 12 décembre aux Émirats arabes unis avec, au menu, deux grandes batailles autour de la finance et des énergies fossiles, dont l'utilisation massive pousse l'humanité vers de nouveaux précipices climatiques. 

Avant de rejoindre l'événement, les Gardiens de cinq forêts primaires, de cinq continents différents, veulent réveiller les consciences pour sauvegarder ces poumons verts indispensables à notre planète. Ils sont en visite ensemble en France pour la première fois, afin de porter un message d’urgence de protection. À savoir Twyla Edgi Masuzumi, jeune Gardienne de la Terre de la communauté Denée au Canada ; Mundiya Kepanga, chef papou de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle-Guinée ; Hilarion Kassa Moussavou, homme-médecine du Gabon ; Benki Piyakō, leader de la communauté Ashaninka du Brésil ; et Tumursukh Jal, directeur de la zone protégée Taiga Rouge en Mongolie. 

Twyla Edgi Masuzumi et Mundiya Kepanga invités de TF1

Les cinq chefs tribaux, désignés "ambassadeurs mondial de la forêt" par l’UNESCO en 2022, se rendent ce samedi au premier Evian Summit (Sommet des forêts mondiales) pour y lancer un appel. Et ce dimanche, deux d'entre eux, Twyla Edgi Masuzumi et Mundiya Kepanga, sont invités au 20H de TF1. Une femme et un homme, de deux générations différentes, représentant respectivement la forêt du nord et la forêt du sud.  

En pleine forêt boréale canadienne, la jeune Twyla Edgi Masuzumi est une militante active et respectée par sa communauté Dénée. Jeune recrue des Gardiens de la Terre, qui se battent pour la cause amérindienne et pour la défense des Premières Nations du Canada depuis plus de 50 ans, elle dénonce les dégâts écologiques et culturels que les grandes compagnies pétrolières et minières leur imposent sur leur territoire. Sur les traces des premiers combattants, Twyla souhaite activement faire retrouver à la nouvelle génération leur lien ancestral avec la forêt.

Le chef papou Mundiya Kepanga, lui, s’est longtemps battu pour la protection de sa forêt. Il souhaite ainsi aujourd’hui partager les solutions mises en place dans son pays. Après avoir été gravement menacée par la déforestation intensive, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, fragile sanctuaire de biodiversité unique, est en passe de devenir un exemple mondial en termes de gestion durable des forêts. De nombreuses exploitations illégales ont été fermées et des programmes de protection internationaux ambitieux commencent à offrir des alternatives concrètes aux habitants de la forêt.


Romain LE VERN

Tout
TF1 Info