La flambée des prix de l'énergie

Crise de l'énergie : la France rallume une centrale à charbon

TF1 | Reportage L. Romanens, V. Dietch, C. Chevreton
Publié le 27 juin 2022 à 20h13, mis à jour le 27 juin 2022 à 22h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En raison de la coupure du gaz russe et de l’arrêt de plusieurs centrales nucléaires, la centrale à charbon de Saint-Avold, en Moselle, va rouvrir l’hiver prochain.
D’autres centrales à charbon vont-elles suivre ?

Des camions chargés de charbon rentrent dans la centrale de Saint-Avold. Ce n’était pas arrivé depuis sa mise en arrêt en mars dernier. Ils ont trois mois pour reconstituer le stock car en octobre, elle doit redémarrer. Dix salariés sont sur le site, parmi eux, David George. Huit millions d’investissement sont nécessaires pour la remettre aux normes environnementales. Autre défi : trouver 70 salariés et autant de sous-traitants. Les anciens salariés sont rappelés, c’est le cas de Thomas About. Il est déjà de retour à son poste. Dans la salle de commande, tout est allumé.

Mais pourquoi le gouvernement décide-t-il de relancer cette centrale à charbon ? Pour produire suffisamment d’électricité cet hiver car la filière nucléaire est sous pression. Sur 56 réacteurs, 27 sont à l’arrêt pour maintenance ou pour des problèmes de fissures dans les tuyaux. Une seule centrale à charbon est actuellement en activité. Elle est en Cordemais, en Bretagne. Avec l’ouverture prochaine de l’unité de Saint-Avold, elles couvriront 1% de la demande.

Les centrales à gaz sont un point à surveiller comme elles assurent 8% de la production d’électricité. Notre pays possède 21 unités qui doivent fonctionner sans avoir recours au gaz d’origine russe.


TF1 | Reportage L. Romanens, V. Dietch, C. Chevreton

Tout
TF1 Info