La flambée des prix de l'énergie

Chauffage par géothermie : quel coût pour quelles économies ?

La rédaction de TF1info | Reportage Julien Roux, J. Clouzeau, Stéphane de Deperrois
Publié le 19 novembre 2022 à 13h29, mis à jour le 21 novembre 2022 à 11h59
JT Perso

Source : JT 20h WE

On évoque souvent les panneaux solaires ou les éoliennes, mais connaissez-vous la géothermie ?
Elle aussi est très prometteuse, pour les particuliers comme pour les collectivités.
Le 20H de TF1 vous explique comment ça fonctionne.

Il s'agit peut-être de la solution miracle pour avoir chaud cet hiver : la géothermie. Dans la vidéo en tête de cet article, une équipe du 20h de TF1 se rend chez Yann. Son secret pour faire des économies d’énergie est très bien caché, même totalement invisible : sous le sol. Le chauffage par géothermie consiste en effet à chauffer votre logement en puisant les calories contenues dans le sous-sol.  "Les foreurs sont venus faire un trou de 100 m, qui permet de récupérer la chaleur du sol  à environ 12 degrés, et qui la ramène dans la chaufferie dans la maison, où ça vient alimenter le plancher chauffant via une pompe à chaleur", explique-t-il. Celle-ci chauffe aujourd'hui la maison à 22°C.

Des aides pour s'équiper

Grâce à Ma Prime Rénov et à une aide régionale, ce particulier a pu réduire le coût de son installation géothermique à 20.000 euros, contre 35.000 euros au départ. L’investissement est important, mais les économies le sont tout autant. "Avant, c'était chauffé au fioul, on payait entre 3000 à 6000 euros par an. Maintenant, on a une facture d'électricité qui va être entre 300 à 3400 euros par an pour la pompe à chaleur", indique Yann. Et pour l'entretien, une simple visite annuelle suffit. Si vous êtes intéressé, sachez que contrairement aux idées reçues, la géothermie est accessible sur 90% du territoire français.

Si les particuliers sont de plus en plus nombreux à se laisser tenter, certaines communes misent, elles aussi, sur la géothermie, comme Saint-Pierre-du-Mont, dans les Landes, où les familles vont pouvoir profiter de la piscine municipale tout l’hiver. 

Il n’y a pas de risque de fermeture, ni de températures trop fraîches dans le bassin, à 29,8 degrés, les habitants nagent en plein bonheur. "C'est rassurant, cela pérennise les emplois de tout le monde", commente Véronique Lafage, maître-nageuse sauveteuse.

Tout est parti d’un pari du maire Joël Bonnet, il y a sept ans, au moment de changer la chaudière à gaz de la piscine. Il opte alors pour une solution plus écologique, mais plus coûteuse au départ. Depuis, la crise énergétique lui a donné raison. C’est un choix payant pour les habitants. Aujourd’hui, il débourse en moyenne 2,35 euros pour profiter de la piscine. Si elle était encore chauffée au gaz, le prix aurait flambé à huit euros.

Les grandes villes aussi...

Si la géothermie fonctionne pour les particuliers et les petites communes, des grandes villes ont également choisi de parier dessus. Dans le Val-de-Marne, trois villes se sont associées, l'Haÿ-les-Roses, Villejuif et Chevilly-Larue, pour créer le plus grand réseau géothermique d'Europe.

Il a vu le jour au début des années 1980 avec un puits qui descend jusqu'à 1500 mètres de profondeur pour ponctionner de l'eau à 74 degrés permettant d'alimenter l'ensemble du réseau de chauffage urbain. Cela permet aux copropriétés d'avoir des tarifs 50% moins chers que le réseau de chaleur français

Lire aussi

Toutefois, s'il est économique, le système a aussi ses limites. En période de grand froid, il faut compléter le dispositif par du gaz, à hauteur de 30%. 


La rédaction de TF1info | Reportage Julien Roux, J. Clouzeau, Stéphane de Deperrois

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info