Impact positif

Réchauffement climatique : dans le Haut-Rhin, on prépare la forêt de demain

TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Eric Schings
Publié le 17 novembre 2022 à 17h21
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

De nombreux conifères vont bientôt repeupler nos forêts, plus résistants face au réchauffement climatique.
Mais puisqu'ils ont une espérance de vie bien supérieure à la nôtre, le résultat ne sera visible que dans une ,voire deux générations de forestiers.
Les pousses grandissent en pouponnière, à l'abri de la météo et du gibier.

Cet agent de l'ONF est à la recherche d'arbres en fin de vie. Et dans cette forêt de hêtres, son œil aiguisé les repère rapidement. "Avec les fortes chaleurs, il ne supporte pas les écarts de températures, donc, il perd ses feuilles, les branches sèchent. C'est un arbre qui est condamné à mourir". Il faut alors opérer les coupes et choisir les bons remplaçants.

Une pouponnière de 260 000 plants d'arbres

La forêt de demain naîtra en partie dans ces serres. Dans cette pouponnière, 260 000 plants d'origines très diverses attendent d'aller repeupler nos forêts. La culture se fait en godets plutôt qu'en pleine terre pour un meilleur gain de temps et de productivité. À l'abri des intempéries et du gibier, les pousses grandissent plus vite.

Lire aussi

Ce sont bien des variétés méditerranéennes que l'on tente désormais d'implanter dans nos contrées. Des essences qui résistent bien à la sécheresse. Ce cèdre venu tout droit du Liban grandit ici depuis un an. Son système racinaire est bien développé, il est prêt pour la pleine terre.


TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Eric Schings

Tout
TF1 Info