Économie d'énergie : les terrasses chauffées ont-elles vraiment disparu ?

TF1 | Reportage Yanis Matisse, Frédéric Marchand
Publié le 18 novembre 2022 à 10h36, mis à jour le 18 novembre 2022 à 11h01

Source : JT 20h Semaine

En principe, les terrasses chauffées sont interdites depuis mars dernier.
Partout en France, les terrasses chauffées de cafés et de restaurants auraient dû disparaître de nos villes.
Certains acceptent de payer des amendes, d'autres ont trouvé des astuces.

Sur cette terrasse, les 9 chauffages électriques restent éteints et le patron de cette brasserie ne peut plus les allumer. Pourtant, il a investi 8 000 euros dans cet équipement. "C'était très agréable. On avait une terrasse qui était toujours pleine", nous raconte-t-il. 

Oubliés, les cafés du matin dehors, sous les résistances, la loi contre le dérèglement climatique interdit désormais tout type de chauffage à l’extérieur. Pour Jacques Paoli, certains clients ont déserté : "on a une recette qui est vraiment inférieure puisque c'est 30% de notre recette en terrasse. Et on a aussi le problème de l'emploi parce que ça nous oblige aussi à supprimer un peu de personnel", se désole-t-il.

Dans cette rue d’Annecy, chaque client dispose de sa couverture, mais il existe aussi des exceptions. "Un exemple très concret : cette terrasse n'est pas complètement fermée, le propriétaire ne peut pas la chauffer. En revanche, celle-ci est hermétique, il y a du chauffage à l'intérieur", explique Yanis Matisse, journaliste à TF1. 

Rudy Abbate, le gérant, y a fait construire une structure amovible. "Là, c'est vraiment du dur, c'est un plus gros budget. Après, si  c'est une petite bâche comme ça, ça peut aller jusqu'à 2 000 euros", explique-t-il. Si vous voulez avoir chaud tout en restant vraiment à l’extérieur, il ne vous reste plus qu’à manger peut-être une fondue savoyarde.


TF1 | Reportage Yanis Matisse, Frédéric Marchand

Tout
TF1 Info