VIDÉO - Quel est le frein au recyclage du plastique dans nos voitures ?

par La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Patrick Ninine, Thierry Marquez
Publié le 14 mars 2023 à 11h46

Source : JT 20h Semaine

Tous les constructeurs automobiles se demandent comment utiliser moins de matières premières.
Concernant le plastique, il existe une solution plutôt simple en apparence : recycler les carcasses de voitures hors d’usage.
Sauf qu'en pratique, les contraintes sont nombreuses sur son réemploi.

Quand votre vieille voiture passe à la casse, dans le meilleur des cas, seulement 20% du plastique est recyclé. On en retrouve dans les sièges, les tapis de sol, et un peu partout sur des pièces cachées situées sous le capot et dans la carrosserie. Cela devrait bientôt changer. Avant la fin de cette année, 30% des pièces de voiture devront provenir de matériaux recyclés.

Le plastique recyclé ne peut pas être utilisé partout

La partie n’est pas gagnée. On dispose de la matière première, des carcasses de voitures broyées, puis mélangées avec du plastique issu des ordures ménagères, comme les tubes, les bouteilles ou encore les emballages. Depuis une vingtaine d’années, les industriels travaillent sur cette transformation du plastique. Mais sa version recyclée ne peut pas être utilisée pour les pièces qui engagent la sécurité du véhicule.

Pour l'esthétique, il y a aussi encore des progrès à faire. "Ces pièces-là, on les connait, on a déjà fait des essais, beaucoup d'essais là-dessus", explique un industriel des Hauts-de-France, qui a tenté de produire des pare-soleil en matériaux recyclés. Malheureusement, il a fallu arrêter la production, car les pièces se déformaient ou cassaient. Selon lui, le recyclé ne peut servir qu'à des usages très spécifiques. "Cette pièce, ce sont des pièces que vous ne verrez pas, qui sont dans des zones cachées du véhicule. Il y a vraiment cette volonté de l'automobile d'intégrer du recyclé là où c'est possible, et ce qui est possible aujourd'hui, c'est là où c'est caché", ajoute-t-il. Autre frein, et c'est un paradoxe, le recyclé est plus cher, entre 5 et 10% de plus que le plastique issu du pétrole. Un surcoût qui sera automatiquement répercuté sur le prix de vente des véhicules. 


La rédaction de TF1info | Reportage vidéo : Patrick Ninine, Thierry Marquez

Tout
TF1 Info