Le WE

Érosion : la mer dévore les côtes du Ghana

Publié le 26 juin 2021 à 20h17, mis à jour le 26 juin 2021 à 23h38
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'essentiel

Comment lutter contre l'érosion des côtes ? Tous les continents de la planète sont confrontés à ce défi climatique. L'Afrique en subit déjà les terribles conséquences. C'est le cas au Ghana, où la mer gagne par endroits.

Salakope est un des symboles de l'érosion au Ghana. Chaque année, le pays perd en moyenne deux mètres de côtes. Dans les zones les plus touchées, la mer peut avaler 17 mètres de terre en une année. À l'origine de cette catastrophe, le réchauffement climatique, mais surtout la croissance frénétique du littoral.

En amont, les barrages hydroélectriques perturbent tout l'écosystème. Ils retiennent dans la rivière les sédiments qui, normalement, renforcent les côtes. L'activité du port international ne cesse de croître. La population a doublé en 30 ans, passant de 15 à 30 millions. Le littoral qui concentre le cœur des habitants se bétonne. Le problème, c'est que cela nécessite énormément de sable.

Cette extraction illégale du sable est un fléau qui accélère encore plus l'érosion. Partout sur la plage, aux yeux de tous, ils sont extrêmement nombreux à en voler pour alimenter les chantiers. Pas de réseau organisé, mais des jeunes hommes, voire des enfants qui agissent par petit groupe. Officiellement, les autorités disent lutter contre le phénomène. La suite dans le reportage ci-dessus.