Impact positif

VIDÉO - Polynésie : les "Coral Gardeners", ces jardiniers qui élèvent des coraux pour les sauver

Léa Tintillier | Reportage M. Fiat, T. Chartier
Publié le 2 janvier 2022 à 23h02
JT Perso

Source : TF1 Info

IMPACT POSITIF – En Polynésie, les récifs coralliens sont menacés. Mais un groupe de jeunes a décidé d’agir pour les sauver. Ils ont créé une association de jardiniers de coraux afin de les élever dans une nurserie sous-marine avant de les replanter.

La Polynésie est un territoire grand comme l’Europe, baigné par l’océan pacifique. Elle est composée de plus d’une centaine d’îles et d’atolls posés sur des lagons turquoise. Mais sous ses eaux limpides se cache une inquiétante réalité : les récifs coralliens sont menacés. 

Le corail est un animal et vit en symbiose avec une algue qui le nourrit. Mais cette algue se modifie avec le changement climatique. "Quand l’eau chauffe, l’algue devient toxique. Le corail n’aime plus cette algue donc il la relâche. C’est pour ça qu’il devient blanc, il perd sa couleur et si la température ne revient pas à la normale ou s’il n’arrive pas à trouver des algues qui sont adaptées à cette température, eh bien il meurt", explique Evelyne Chavent, biologiste marin et manager de l’association "Coral Gardeners", dans le reportage du 20 h de TF1 en tête de cet article. 

Les récifs coralliens abritent près de 5000 espèces

Pourtant, ces récifs coralliens sont essentiels à la survie de la Polynésie. En effet, ils absorbent 80% de l’énergie des vagues et protègent contre l’érosion et les raz de marée. Ils sont aussi l’abri de 5000 espèces, dont des poissons qui représentent la base de l’alimentation des Polynésiens. 

Un groupe de jeunes Polynésiens a donc décidé de sauver le corail. Les "Coral Gardeners", jardiniers du corail, ont mis au point une technique de bouturage. Ils élèvent des coraux dans une nurserie sous-marine. "Ici, ils ont une eau bien brassée, ils n’ont pas de prédateurs. Dans cette zone, ils sont beaucoup plus calmes, ils peuvent grandir beaucoup plus vite et aisément. Donc c’est une bonne zone pour eux pour devenir adultes et pouvoir être plantés sur les récifs par la suite", affirme Taiano Teiho, membre de l’association. 

15.000 coraux replantés en quatre ans

En quatre ans d’existence, ils ont permis de replanter plus de 15.000 coraux. La vie sous-marine et les poissons reviennent. Tout l’écosystème renaît. "Ça provoque une sensation de fierté. On prend soin régulièrement de ces coraux-là, on vient frotter toutes les algues qui risquent d’envahir les coraux pour éviter aussi les maladies et moi ça me donne vraiment espoir", témoigne Maori Tai, un autre membre de l’association. 

Ces jeunes Polynésiens assurent leur avenir en préservant leurs fonds marins. Ici, chacun vit avec, grâce ou pour l’océan. Leur initiative connaît beaucoup de succès. Sur leur site Internet, il est possible d’adopter un corail, ce qui leur permet de financer leur projet. "Aujourd’hui, on a eu plus de 30.000 adoptions et on a eu des super partenariats aussi, c’est-à-dire qu’on a levé quasiment deux millions de dollars grâce à notre financement, ce qui nous a permis de nous développer de manière considérable ces dernières quatre années", déclare Titouan Bernicot, fondateur de l’association. 

Lire aussi

Pour que leur action perdure, ces jardiniers sous-marins sensibilisent aussi les enfants. Plusieurs écoles les sollicitent afin qu’ils transmettent leur savoir-faire d’éleveurs de coraux pour que la Polynésie reste ce petit paradis sur Terre et en mer. 


Léa Tintillier | Reportage M. Fiat, T. Chartier

Tout
TF1 Info