Le vent a soufflé fort sur l'île de Batz, dans le nord de la Bretagne, au mois de novembre dernier.
Les rafales avaient atteint 195 km/h, dévastant l'un des joyaux de l'île, un jardin botanique étonnant.

Le chantier semble sans fin : 2000 mètres cubes de bois sont à tronçonner et à évacuer. Benjamin Gouës est le chef jardinier. Depuis cinq mois, avec son équipe, il travaille d'arrache-pied pour nettoyer le jardin Georges Delasselle dévasté par la tempête Ciaran avec une échéance. Il doit rouvrir un quart du jardin au public pour le 1ᵉʳ mai.

Des vents à près de 200 km/h ont tout balayé

Voici à quoi ressemblait ce jardin aux 1700 espèces exotiques : un paysage fleuri et une végétation luxuriante. Ce joyau de l'île de Batz est aujourd'hui détruit à 70%. Des vents à près de 200 km/h ont tout balayé sur leur passage. Benjamin nous emmène au cœur du site, dans la vidéo en tête de cet article. La collection botanique a subi moins de dégâts, mais sa survie est menacée.

Georges Delaselle, c'est cet assureur parisien qui a fait le pari fou il y a 126 ans de créer un jardin d'acclimatation sur ce petit coin de dune exposé au vent. Tout, ou presque, est à refaire. Petit à petit, les jardiniers lancent la plantation de nouveaux arbres. Un travail titanesque.


La rédaction de TF1info | Reportage : Julie Jeunemaître, Robin Cann, Tara Lagoutte

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info