Le 20h

VIDÉO - Finistère : la baleine échouée sur une plage tirée d'affaire ?

M.D. | Reportage TF1 Mederic Pirckher et Loeiza Larvor
Publié le 22 septembre 2022 à 11h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Un rorqual s'est échoué lundi sur une plage de Ploéven, dans le Finistère.
Le lendemain, une opération de sauvetage menée par des bénévoles avait permis de remettre à flot l'animal, avant qu'il ne se retrouve de nouveau en difficulté.
Selon l'ONG Sea Shepherd, l'animal a disparu de la baie de Douarnenez mercredi à la nuit tombée.

Le rorqual qui s’est échoué lundi sur une plage de Ploéven, dans la baie de Douarnenez (Finistère), a "disparu hier à la nuit tombée", a annoncé l'association Sea Shepherd France ce jeudi matin sur Twitter. Plusieurs embarcations, dont celle de l'ONG, avaient tenté en vain, mercredi après-midi, de repousser le baleineau au large. "Les bruits du moteur et les vibrations vont normalement l'éloigner de nous", explique Fred Pizzol, un des membres de l'association, dans la vidéo de TF1 en tête de cet article, qui retrace cette mobilisation. Le cétacé de 12 mètres, remis à l'eau la veille, était revenu près de la cote dans la journée de mercredi, encore très affaibli.

Mardi dans la nuit, les bénévoles de l’ONG avaient pourtant bon espoir après sa remise à flot. Un sauvetage "miraculeux, le rorqual est reparti", écrivait cette nuit-là l’association sur son compte Twitter. "mous l'avons aidé et il l'a compris ! Il a mis toute son énergie pour repartir et avec notre aide, il y est arrivé, c'était magnifique !". Maël, une habitante de Ploéven, était présente ce soir-là. Ce mercredi, elle est revenue sur les lieux et ce qu'elle voit l'attriste."Je croisais les doigts pour ne pas la voir. Je ne voulais vraiment pas qu’elle soit là. Je veux qu’elle s’éloigne, qu’elle vive sa vie", confie, émue, cette mère de famille, dans le reportage de TF1.

C’est le troisième cétacé à s’échouer en l’espace d’un mois. On se demande ce qu’il se passe.

Un riverain sur la plage

Depuis la plage, touristes et riverains ont suivi l'évolution de l'état de santé de l’animal, croisant tous les doigts pour la survie du baleineau. "Elle est partie, puis elle est revenue. Il doit y avoir quelque chose qui l’attire", avance une habitante.  "C’est le troisième cétacé à s’échouer en l’espace d’un mois. On se demande ce qu’il se passe", commente, jumelles à la main, un autre riverain. Un cétacé avait été découvert sur une plage de l'île de Sein, le 2 septembre, et un autre sur une plage de Tréguennec, le 10. Ces deux-là sont morts.

En général, si l'on en croit les spécialistes, les cétacés meurent le plus souvent de collision avec un navire, de maladies ou en absorbant des déchets plastiques ou des produits polluants. Découvert lundi matin par des promeneuses, celui-ci était "juste maigre, sans signe de blessures", avait indiqué lundi à l'AFP Bernard Martin, bénévole du Réseau national d'échouages (RNE). Le mammifère fait toujours l'objet d'une recherche active ce jeudi. 


M.D. | Reportage TF1 Mederic Pirckher et Loeiza Larvor

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info