Fourmi électrique : les habitants du Var appelés à signaler cet insecte invasif

Léa Tintillier
Publié le 21 novembre 2022 à 17h48, mis à jour le 22 novembre 2022 à 11h41
JT Perso

Source : JT 20h WE

Une colonie de fourmis électriques a récemment été découverte près de Toulon.
L'arrivée en France de cette espèce invasive préoccupe les autorités.
La préfecture du Var appelle les habitants à ouvrir l'œil.

L'été dernier, un jeune étudiant en biologie a filmé des petites fourmis jaunes qu’il ne reconnaissait pas, sur sa terrasse, à Toulon (Var). Après quelques recherches, le jeune homme s'est rendu compte qu’il s’agissait de la fourmi électrique, un insecte originaire d’Amérique du Sud, certainement arrivé en France lors d’un transport de plantes exotiques. 

Très invasive, cette fourmi dont la piqure est douloureuse comme une ortie est dangereuse pour la biodiversité. Elle chasse d’abord les autres insectes, et leur départ appauvrit la flore. Les oiseaux et reptiles n’ont alors plus de nourriture et s’en vont. C’est pourquoi la préfecture du Var appelle les habitants à signaler les fourmis, afin d’estimer les zones envahies et les recenser. 

Environ 5000 mètres carrés envahis à Toulon

Pour ce faire, il suffit de se rendre sur le site de l’Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN) et soit d'envoyer des photos de l’espèce repérée, soit d'en envoyer des spécimens morts (secs dans du coton ou dans un tube avec de l’alcool) au musée national d’Histoire naturelle à Paris ou à l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie à Avignon. 

Lire aussi

Selon l’institut, "la zone envahie, connue à ce jour, couvre environ 5000 mètres carrés à Toulon". Il faut savoir que dans les zones où la fourmi est dominante, on peut trouver 20.000 individus par mètre carré, expliquait Audrey Dussutour, biologiste et directrice de recherche au CNRS, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article, diffusée en octobre. L’INPN ajoute que cette espèce peut être facilement transportée par des plantes et déchets verts. Il est donc très probable que d’autres zones aient été envahies. Pour que les fourmis soient exterminées, il faudrait que le gouvernement propose un plan d’éradication rapidement. Ce qui n’a pas encore été fait à ce jour. 


Léa Tintillier

Tout
TF1 Info