Au cœur des régions

Groenland : cohabiter avec les ours blancs

Publié le 7 novembre 2021 à 20h24
JT Perso

Source : JT 20h WE

Selon l'ONU, les sept dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. La métamorphose est plus visible près des pôles. Au Groenland, la disparition de la banquise a poussé les ours blancs à se rapprocher des hommes.

Le paysage est grandiose et la consigne est stricte : "on ne sort pas sans fusil". Les jumelles sont simplement conseillées pour pouvoir scruter l'horizon, déceler un mouvement et chercher une présence. Inuuta Hammeken est chasseur professionnel à Ittoqqortoormiit depuis 40 ans. Ce qu'il observe aujourd'hui en cette saison, à l'automne, il ne le voyait pas dans sa jeunesse. Sous la protection du fusil d'Inuuta, nous avançons vers un ours qui se rapproche à 500 mètres des habitations. Pas question de le viser, il faut pouvoir l'effrayer.

D'ordinaire, les ours polaires chassent sur la banquise, c'est-à-dire la mer qui a gelé. Or, encore cette année, depuis 5 mois, la glace ne s'est pas reformée. Pendant la saison estivale, ils sont obligés de venir chercher des nourritures à terre. Et ils sont attirés par les villages. Sur la côte Est du Groenland, Ittoqqortoormiit est le seul endroit habité 600 km à la ronde. Et 350 personnes y vivent. Les ours appartiennent à la culture Inuite, peuple de chasseur, depuis la nuit des temps. Mais une nouvelle promiscuité s'est instaurée. Découvrez la suite de ce reportage dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info