Contre la sécheresse qui sévit dans les Pyrénées-Orientales, les hôtels ont accepté une série de mesures.
Parmi elles, l'interdiction de prendre des bains ou bien de se servir de seaux à glaçons.

Soucieux de faire des économies d'eau, les hôtels du département des Pyrénées-Orientales ont acté une série de mesures inédites. C'est ainsi que l'Union des métiers de l'industrie hôtelière (Umih) s'est engagée auprès de la préfecture à interdire les bains pour les clients de leurs hôtels, en confisquant les bouchons des baignoires, ou encore à arrêter de servir des bouteilles de rosé dans des seaux à glaçons. 

"Un engagement environnemental complet"

Une charte officielle, conclue entre l'organisation et la préfecture, doit être présentée mardi 9 avril et contenir une trentaine d'engagements, selon la presse locale. "Cet engagement est un peu l’arbre qui cache la forêt. La charte n’est pas uniquement une charte sur l’eau, mais sur un engagement environnemental complet de notre économie", a notamment souligné Brice Sannac, président de l'Umih 66, cité par Actu Perpignan. 

Ces mesures sont évidemment des solutions à court-terme mais ont le mérite d'exister dans un département frappé par une sécheresse historique. À plus long terme, la région Occitanie et l'État s'apprêtent à relancer l'extension du projet Aqua Domitia, visant à acheminer de l'eau du Rhône jusque dans les Pyrénées-Orientales. 


C.Q

Tout
TF1 Info