Le 13H

Les chenilles processionnaires reconnues comme nuisibles : comment s'en débarrasser ?

Antoine Llorca | Reportage TF1 : Pascal Michel, Perrine Mislanghe
Publié le 9 mai 2022 à 11h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Depuis plusieurs semaines, les chenilles processionnaires ont refait surface un peu partout en France.
Elles sont très urticantes et peuvent même être mortelles pour les animaux de compagnie.
Comment lutter contre elles ?

Elles avancent en colonne, tête baissée, armées de leurs poils urticants. Depuis le début du printemps, les chenilles processionnaires sont malheureusement de retour. Au deuxième étage de sa résidence, Nordine était aux premières loges. Une dizaine de nids de chenilles viennent d'être retirées sur un grand cèdre. Il va pouvoir profiter à nouveau de son balcon. "Sachant qu'on a deux adolescents et un nourrisson à la maison, ça ne faisait plus partie des endroits de vie. Même pour le linge, c'était compliqué. On avait peur qu'il y ait des résidus", confie cette habitante de Haute-Garonne dans le reportage de TF1 en tête de l'article.

Officiellement nuisibles pour la santé humaine

Dans un décret du 27 avril 2022 publié au Journal officiel, ces insectes ont été ajoutés à la liste des espèces dont la prolifération est nuisible à la santé humaine. Le texte a été signé par plusieurs ministres, dont le chef du gouvernement, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran. 

Le classement de ces insectes comme "espèce nuisible" permet désormais "aux préfets, dans chaque département concerné, de prévenir la population et de détailler les mesures à prendre" pour se protéger, détaillait à nos confrères du Parisien la coordinatrice de l’observatoire des chenilles processionnaires Marilou Mottet. 

Les pièges ou les oiseaux pour en venir à bout

Chaque année, quand les températures remontent, les chenilles sortent de leur cocon pour s'enterrer et passer de l'état de larve à celui de papillon. C'est le moment pour poser un piège au niveau du tronc des arbres où elles s'installent. "Elles font le tour du cercle et elles sont obligées de tomber dans l'entonnoir. Ça évite d'avoir les chenilles au sol", explique Dominique Choquet de BCS France, une entreprise de lutte contre les nuisibles. 

Mais il n'y a pas que les pièges qui permettent de s'en débarrasser. On peut aussi compter sur les oiseaux pour lutter contre cet invité indésirable, la mésange en particulier, très friande de chenilles. Un couple peut en manger 60 par jour et rapidement venir à bout d'un cocon. "Les poils urticants, elles sont immunisées, ça ne leur fait absolument rien. Elles ouvrent leur cocon, prélèvent les chenilles puis après elles les tapent avec leur bec sur une branche avant de les éviscérer", explique Yann Le Portal, cofondateur de l'entreprise Symbiosphère.

Lire aussi

Dans l'atelier de Symbiosphère près de Toulouse (Haute-Garonne), on fabrique des nichoirs à mésanges. Il suffit d'en poser un dans son jardin pour voir une petite famille s'y installer et ainsi avoir des protecteurs face aux chenilles processionnaires.


Antoine Llorca | Reportage TF1 : Pascal Michel, Perrine Mislanghe

Tout
TF1 Info