Le WE

Les Seychelles, un exemple de protection de la biodiversité

Publié le 26 juin 2021 à 13h11
JT Perso

Source : JT 13h WE

L'archipel des Seychelles est l'un des premiers pays à sanctuariser ses milieux naturels. Aujourd'hui, certaines espèces endémiques ont été sauvées.

Il a tout d'un Robinson Crusoé sur une île déserte, sauf qu'il ne s'est pas échoué. Gérard Rocamora, biologiste, a dédié 30 ans de sa vie à ce qui est aujourd'hui l'un des meilleurs exemples de protection de la biodiversité dans le monde. Sans lui, nous n'aurions pas pu vous montrer la pie chanteuse des Seychelles. Il n'en reste que 250 sur la planète, dont douze sur l'île Aride.

Ces oiseaux n'ont aucun autre endroit où aller, à part cette île. Elle a 1,5 kilomètre de long et 500 mètres de large. Pourtant, elle abrite l'une des plus importantes populations d'oiseaux marins de l'océan Indien. Selon le biologiste, Aride est une île qui appartient à la faune sauvage, dont il sait tous les secrets.

C'est dans les années 70 que les Seychelles ont commencé à sanctuariser leur territoire. Aujourd'hui, la moitié du pays est classée en zone protégée. Un tiers de l'espace maritime est également protégé. C'est l'équivalent de la surface d'un pays comme l'Allemagne. La pêche industrielle et l'exploration minière y sont interdites, mais rien n'empêche les déchets d'y circuler.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info