En logistique, la livraison du dernier kilomètre est la plus compliquée.
Il s'agit de l'étape ultime avant d'arriver chez vous, surtout en centre-ville, avec les problèmes de trafic et de pollution.
De nouvelles solutions émergent face à cette difficulté.

Dorice réalise sa tournée de livraison à vélo. Moins polluant qu'un camion, elle parcourt à vélo électrique ce qu'on appelle le dernier kilomètre, celui qui relie le dernier entrepôt à votre domicile. Et justement, le dernier entrepôt est tout proche, il se trouve sous le site emblématique de la Poste du Louvre. Chaque opérateur y remplit son vélo cargo.

Près de 5000 colis par jour sont livrés depuis ce centre logistique. Il a ouvert au mois de septembre avec un objectif : être au plus près des destinataires. Quatre arrondissements seulement sont desservis. Distribuer plus de colis en polluant moins, c'est le défi pour tout le secteur de la logistique. Car aujourd'hui, un tiers des Français se font livrer un colis par semaine.

Mais en 2025, 45 villes devront se doter d'une zone à faible émission, ce qui veut dire que les véhicules polluants comme les camions de livraison seront soumis à des restrictions de circulation. 

À Strasbourg, une entreprise a donc misé sur le transport fluvial. Avec des émissions de CO2 jusqu'à cinq fois plus faibles que le transport routier et aucun surcoût, le fluvial associé au vélo séduit de plus en plus. Le concept a déjà été dupliqué à Lyon et devrait l'être prochainement à Bordeaux, à Nantes, ou encore au Havre.


TF1 | Reportage L. Deschateaux, P. Véron, C. Nieulac

Tout
TF1 Info