VIDÉO - "C'est mignon" : dans les fast-foods, la vaisselle réutilisable (déjà) victime de vols massifs

Léa Tintillier | Reportage TF1 Jérôme Garro et Quentin Trigodet
Publié le 5 janvier 2023 à 8h38, mis à jour le 5 janvier 2023 à 12h17

Source : JT 20h Semaine

La vaisselle jetable est interdite dans les chaînes de restauration rapide depuis le 1er janvier 2023.
Une conséquence de l'application de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, qui fait la chasse aux emballages à usage unique.
Mais au bout de seulement cinq jours, les restaurants observent déjà des vols de la vaisselle réutilisable.

Pour commander un menu dans un fast-food, rien n’a changé. À un détail près : à table, il n’y a plus d’emballages en carton, mais de la vaisselle en porcelaine ou en plastique. Mais victimes de leur succès, ces nouveaux cornets de frites, par exemple, sont emportés par milliers et ça n’étonne pas les clients. "Personnellement, ça ne m’intéresse pas mais ça ne m’étonne pas qu’ils soient volés non plus parce que c’est mignon", sourit une jeune femme. 

Les emballages jetables interdits depuis le 1er janvier 2023

Depuis le 1er janvier 2023, les emballages jetables en carton ou en papier sont interdits pour la consommation sur place. Pour éviter le gaspillage, les gobelets et les cornets doivent désormais être lavables et réutilisables. Sur les réseaux sociaux, certains internautes exhibent leur butin quand d’autres pensent que ces cornets sont offerts avec le menu. Sur Internet toujours, McDonald’s tente de sensibiliser les clients. Ses employés font passer le message de manière ludique, en chantant, comme le montre la vidéo en tête de cet article.

Ces emballages réutilisables sont fournis par l'entreprise Pyxo. D’après son cofondateur, une partie de cette vaisselle est emportée par erreur. Il faut donc changer les habitudes des clients. "La restauration rapide, c'est basé sur des emballages jetables. Quand vous prenez votre plateau pour aller manger sur place, tout ce qui est dessus vous appartient, ou alors, vous allez devoir le mettre à la poubelle. Mais cette notion de retour de quelque chose qui était sur le plateau est entièrement nouveau. Et c'est ce nouveau geste qui parait anodin, mais sur deux millions de repas servis en France chaque jour dans la restauration rapide pour cette enseigne, il y a forcément des erreurs", explique Benjamin Peri, cofondateur de la société, auprès de TF1. 

Pour dissuader les clients de repartir avec de la vaisselle, le gérant du McDonald’s de Belfort a collé une affiche indiquant que les contenants sont équipés d’une puce de géolocalisation. Et, selon Le Parisien, cela semble fonctionner. Mais en réalité, ces puces ne servent qu’à connaître le stock en temps réel. "Dès que le stock descend trop bas, McDonald’s rachète de la vaisselle. Il est évident que les pertes coûtent beaucoup d’argent et limitent l’impact écologique. Il faut qu’elle soit utilisée plusieurs fois pour limiter l’empreinte carbone", explique Benjamin Peri au quotidien. Pour mettre fin à ces vols, McDonald’s devrait renforcer son support de communication et multiplier les signalétiques dédiées. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Jérôme Garro et Quentin Trigodet

Tout
TF1 Info