Notre planète

VIDÉO - Un potager sous la mer : l'incroyable expérience de la "ferme de Nemo"

TF1 | Reportage Ludovic Romanens, Julien Bervillé
Publié le 28 septembre 2022 à 16h05
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Des tomates, du basilic ou des salades poussant dans des serres installées sous la mer.
Cette incroyable expérience est menée avec succès depuis plusieurs années au large de l'Italie, près de Gênes.
Le 20H de TF1 vous la fait découvrir.

Vues du ciel, des silhouettes discrètes, presque irréelles, apparaissent au fond de la mer. Sous l'eau, à chaque coup de palme, elles prennent forme devant nos yeux. Ces bulles transparentes sont des serres sous-marines uniques au monde expérimentées au large de la Ligurie, dans le nord-est de l'Italie. Des dômes en plexiglas ancrés dans le sable qui abritent un jardin potager composé de fruits et légumes.

Ce qui n'était qu'un programme scientifique il y a encore dix ans est aujourd'hui une véritable ferme sous-marine. La "ferme de Nemo" compte en tout neuf biosphères. À l'intérieur, pas moins de 67 variétés de plantes poussent tranquillement à quinze mètres de profondeur. Il y a suffisamment de lumière sous ces bulles pour que les plantes produisent de l'oxygène, et l'air y est respirable. Sur les étagères, on trouve de la menthe, du thym, de la citronnelle ou encore de la laitue et, plus surprenant, des feuilles de tabac.

Lire aussi

Pour Émilio Mancuso, la récolte vient de commencer, et elle est très bonne cette année. Pas de parasites, pas de sécheresse, les plantes poussent quatre fois plus vite que sur terre. "Elles sont attirées par la lumière qui est à la surface. L'eau réduit la quantité et l'intensité des rayons du soleil, donc les plantes vont chercher la lumière de la surface et poussent plus vite", explique le coordinateur projet "Nemo's Garden". Un précieux trésor surveillé en permanence à la surface sur des écrans de contrôle, où tous les paramètres s'affichent : température de l'eau, taux d'oxygène et de carbone dans les biosphères, intensité de la lumière... La ferme sous-marine est autonome, elle n'a pas besoin d'eau douce grâce à la condensation à l'intérieur des biosphères, l'eau douce qui ruisselle sur leurs parois servant à alimenter les plantes. Au final, ces dernières ont le même goût qu'en surface.

Chaque biosphère coûte 5.000 euros. Un investissement rentable à une seule condition : créer une ferme géante composée d'une centaine de dômes sous-marins. Un projet de cette nature est en cours d'élaboration en Arabie Saoudite. 


TF1 | Reportage Ludovic Romanens, Julien Bervillé

Tout
TF1 Info