VIDÉO - À cause du manque d'eau, des permis de construire gelés dans le Var

par Antoine LLORCA | Reportage : Anouchka Flieller, Vincent Capus, Christophe Napoli
Publié le 1 mars 2023 à 12h23

Source : JT 20h Semaine

En pleine sécheresse hivernale historique, les Français et les élus locaux sont à appelés à faire des efforts dès maintenant pour économiser l'eau en vue de l'été prochain.
Dans les départements où la situation est la plus critique, certains maires veulent limiter le nombre de nouveaux logements.

Le village de Montauroux (Var) connaît une sécheresse historique. Alors, le maire a décidé de ne plus délivrer de permis de construire pour les quatre prochaines années. "Comment fait-on si on n'a plus d'eau ? Construire des logements sans être sûr de pouvoir leur apporter de l'eau, il n'y aurait rien de plus dramatique. Il faut que nous puissions apporter l'eau aux habitants qui habitent déjà sur le territoire", explique le maire Jean-Yves Huet dans la vidéo en tête de cet article.

"Des mois et des mois qu'il ne pleut pas"

Depuis l'été dernier, les habitants des neuf villages de la communauté de communes du Pays de Fayence doivent restreindre leur consommation d'eau et la sécheresse ne fait que s'aggraver. "Ça fait des mois et des mois qu'il ne pleut pas", déplore un habitant à notre micro. "Il faut prendre des mesures radicales, il n'y a pas le choix. Il va arriver à un moment où il y aura un point de non-retour, ce n'est pas ce qu'il faut", lance un autre.

À Seillans, non loin de là, 1000 logements doivent se construire dans les deux ans à venir. Les besoins en eau vont augmenter, alors que les ressources actuelles ne sont pas suffisantes. "Il n'y a plus l'adéquation entre la production d'eau et la consommation. C'est une pause qu'on envisage de faire, en fonction du climat mais surtout aussi de l'avancement du programme d'action que nous avons voté", explique René Hugo, maire de Seillans.

Les responsables de la gestion de l'eau du Pays de Fayence souhaitent notamment restaurer les tuyaux et aussi trouver de nouvelles façons d'utiliser les sources. Un autre projet vise à pomper les eaux d'un lac artificiel tout proche en cas de sécheresse. Celui-ci sert déjà à produire de l'électricité en hiver. "Tous les enjeux seront dans l'avenir de partager cette eau entre l'eau potable pour les usagers, l'eau agricole et l'eau utilisée par EDF pour produire de l'énergie électrique", explique Éric Martel, directeur de la régie des eaux du Pays de Fayence, à notre micro.

Dans cette région très touristique, les locaux craignent que cette limitation des permis de construire et la sécheresse aient un fort impact économique.


Antoine LLORCA | Reportage : Anouchka Flieller, Vincent Capus, Christophe Napoli

Tout
TF1 Info