Malgré une prise de conscience, les Européens n’ont jamais autant produit de déchets d’emballage.
Mardi, le Parlement européen doit se pencher sur cette tendance en décalage total avec l’urgence environnementale.
Avec près de 200 kilos par habitants en 2021, les Français se situent au-dessus de la moyenne.

200 kilos. C'est ce que représente, en moyenne, la production de déchets d'emballage des Français par an et par habitant. Si en la matière, l'Hexagone décroche la mention "peut mieux faire" aux côtés des ses voisins européens, les Croates, eux, font figure de bons élèves (73,8 kilos) et les Irlandais, de cancres (246,1 kilos). 

Avec 84 millions de tonnes de déchets d’emballage produits en 2021, soit 188,7 kilos par habitant, le vieux n’a jamais autant produit autant de déchets d’emballage d’après la Commission européenne. Mais pourquoi ce volume n'a de cesse d’augmenter ?

Une démarche "qui s'inscrit dans un temps long"

"Parce que nous avons d'abord des modes de vie et des modes de consommation qui font que nous achetons de plus en plus", analyse dans la vidéo en tête de cet article, Nathalie Gontard, chercheuse en science des emballages, directrice de recherche à l'INRAE. "On a tous un jour ou l'autre acheté un objet solide et pourtant emballé sous un blister très épais", pointe-t-elle.

Pourtant, depuis trois ans, la loi anti-gaspillage oblige les industriels à réduire leurs emballages, à les recycler et à les réemployer : c'est le décret 3R. Mais ce dernier est contourné par de nombreuses entreprises qui continuent de polluer et payent des amendes.

"Cette démarche au global d'impact environnemental s'inscrit dans un temps long, ça représente un coût supplémentaire, les industriels ne sont pas certains de ce genre d'investissements", explique Christophe Morin, ingénieur packaging chez Pack Agile. 

Et pourtant, les enjeux sont immenses : 40% des plastiques utilisés en Europe le sont pour des emballages, aussitôt achetés, aussitôt rejetés. C'est dans ce contexte que la commission environnement du Parlement doit se prononcer, ce mardi 24 octobre, sur un nouveau règlement visant à les réduire.


La rédaction de TF1info TF1 | Reportage Jean-Marie Bagayoko, Thierry Valtat

Tout
TF1 Info