Le 20h

Pollution : comment lutter contre les dépôts sauvages de déchets ?

Publié le 28 juillet 2021 à 20h14
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - À bord de leur véhicule, ces agents sillonnent chaque matin les lieux les plus fréquentés de Saint-Jean-de-Monts. Parés de sacs plastiques et de pinces, rien n'échappe à leur œil averti. Leur quotidien : passer derrière des vacanciers peu scrupuleux.

Il faut rapidement ramasser les détritus abandonnés en pleine nature pour éviter qu'ils s'accumulent. Créée il y a une dizaine d'années, cette brigade de riverains intervient à la demande de riverains lassés de l'incivilité de certains touristes. Saint-Jean-de-Monts, 9 000 habitants à l'année, mais une fréquentation qui explose au cœur de l'été. Avec ses 100 000 vacanciers, c'est la deuxième station balnéaire de France. Plus de monde, et donc plus de déchets. Alors, comment la ville gère-t-elle cet afflux ?

Au petit matin, avant que la station ne s'éveille, les éboueurs sont déjà à pied d'œuvre pour ramasser les poubelles des professionnels et des particuliers. Amplitude horaire doublée, collecte quotidienne, un rythme effréné pour ramasser le surplus d'ordures. Chaque été, ce centre de tri embauche pour assurer le pic estival. Un renfort indispensable. La commune produit l'été trois fois plus de déchets qu'en basse saison, et cela coûte cher à la municipalité, 245 000 euros de surcoût.

C'est surtout une question d'image. Saint-Jean-de-Monts vit du tourisme alors, il n'est pas question d'avoir de poubelles qui débordent. Et pour l'éviter, certains professionnels du secteur ont radicalement changé leurs habitudes. Parmi eux, les campings. Ce directeur de camping a décidé d'impliquer ses vacanciers dans la gestion de leur poubelle. Les clients sont invités à tout trier. Grâce au tri, les campeurs participent au recyclage d'une partie des déchets. Le compost, lui, servira d'engrais aux espaces verts. Ces mesures ont permis de réduire considérablement la quantité d'ordures ménagères. Hôtels, villages vacances, restaurants, une vingtaine d'établissements a adopté ce système de réduction des déchets. Saint-Jean-de-Monts s'est lancé un défi de taille, développer un tourisme durable.


La rédaction de TF1

Tout
TF1 Info