Incendies, restrictions d'eau : une sécheresse historique

VIDÉO - Incendies en série dans le Sud : le Gard touché par près de 300 départs de feu depuis début juin

V. Fauroux - Reportage vidéo : Manon Debut et Klervi Gouiffes
Publié le 7 juillet 2022 à 13h10, mis à jour le 7 juillet 2022 à 23h22
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Plus de 260 pompiers luttaient ce jeudi après-midi contre deux incendies dans la région d'Arles (Bouches-du-Rhône).
Les risques sont toujours très élevés à cause de la sécheresse et de la forte chaleur.
Rien que dans le Gard voisin, il y a déjà eu 277 départs de feu depuis le début du mois de juin.

Toujours plus près des habitations. À Arles (Bouches-du-Rhône), ce jeudi après-midi, plus de 260 pompiers sont dans une sorte de "guérilla urbaine" pour tout faire pour éviter que le feu, qui a parcouru une trentaine d'hectares à l'orée de la ville, n'atteigne les commerces proches. 

De l'autre côté du Rhône, côté Gard, quelque 140 pompiers étaient mobilisés sur la commune de Générac pour un feu qui en début d'après-midi avait déjà parcouru 150 hectares de végétation et de pins, ont détaillé les pompiers de ce département dans un point de situation. 

Aux portes d’une zone commerciale

Déjà mercredi 6 juillet, les flammes s'étaient arrêtées aux portes d’une zone commerciale de Beaucaire. "À mon souvenir, c'est la première fois que je le vois si près des centres commerciaux, ça m'inquiète. On se dit parfois, c'est rien, c'est là-bas, mais c'est vite chez nous", témoigne une riveraine dans la vidéo du JT de 13H en tête de cet article. Cet incendie a brûlé quatre hectares de végétations. 

Incendies : les pompiers se préparent à une nuit difficile dans le Gard et les Bouches-du-Rhône.Source : JT 20h Semaine
JT Perso

Dans la même journée, les pompiers ont arrêté près de 20 départs de feu. On n’a signalé aucune victime, mais dans les quartiers, tout le monde prend ses précautions. Matthieu Perez, habitant de la commune, ratisse son jardin plusieurs fois par semaine. "Pour éviter si quelqu'un fume derrière, qu'il n'y ait pas une flamme qui arrive et qui embrase tous les arbres", dit-il. 

Pietro, lui, a grandi à Beaucaire et sa plus grande crainte est de tout perdre. "C'est la maison de mes grands-parents, donc elle représente beaucoup. On a des souvenirs d'enfance, de jeunesse", témoigne-t-il. 

Lire aussi

Il faut dire qu'avec des rafales à plus de 70 Km/h et une forte chaleur, le feu peut partir à tout instant. "Nous avons des déchets qui sont en bordure de forêt et de végétations basses, extrêmement sèches due à la sécheresse qui dure depuis plusieurs mois. Et rapidement, une étincelle générée dans ce type de déchet peut dégénérer en feu de broussailles et ensuite en feu de forêt", explique un sapeur-pompier. 277 départs de feux ont déjà été recensés dans le Gard depuis le mois de juin, dont plusieurs survenus simultanément sur la même journée du 13 juin (camping l’Espiguette au Grau-du-Roi, Serviers-et-Labaume, Blauzac, Lédenon…).

D'une manière générale, les 25 massifs des Bouches-du-Rhône étaient interdits d'accès ce jeudi 7 juillet, des calanques aux Alpilles toutes proches d'Arles, en raison de la chaleur et des rafales de vent attendues jusqu'à 85 km/h, selon la préfecture. Même chose dans le Gard, où toute la zone partant d'Alès à Arles était déjà en vigilance rouge face aux risques des feux de forêt.


V. Fauroux - Reportage vidéo : Manon Debut et Klervi Gouiffes

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info