Durant les fêtes de fin d'année, 60 à 70 000 tonnes d'huîtres sont dévorées par les Français.
Un mets délicat qui génère beaucoup de déchets, à cause des coquilles.
Un constat qui a donné des idées à certains, qui les transforment en remblai ou en compost.

Dans cette déchetterie, il règne encore comme un petit air de réveillon. Beaucoup sont ceux qui y viennent pour déposer des coquilles d'huîtres pour les recycler. "Depuis qu'on sait que ça recycle, on vient systématiquement ramener nos coquilles", témoigne un passant. Si les coquilles proviennent majoritairement des huîtres, il y a aussi celles de toutes autres sortes de coquillages.

De déchet classique à déchet recyclé

Jusque-là, les coquilles étaient traitées comme des ordures ménagères classiques et finissaient dans l'incinérateur. Pourtant, non seulement, elles ne brûlent presque pas, mais elles demandent aussi une maintenance très importante au niveau des fours.

Avec quatre tonnes récoltées en moyenne après les fêtes, les coquilles sont acheminées dans un site de transformation. Réduites en poudre et mélangées à des déchets biodégradables et à des végétaux, elles sont valorisées au bout de plusieurs mois en compost pour les agriculteurs locaux.

Ces coquilles peuvent aussi servir avec des gravats pour faire du remblai sur les bords de route. Certains les utilisent même aujourd'hui pour réaliser des tenues de surf.


TF1 | Reportage Carlo Parédès, Emmanuel Sarre

Tout
TF1 Info