VIDÉO - "Écœurant" : colère et chaîne humaine face à 300 pneus jetés dans les gorges du Loup

par L.T. | Reportage TF1 Vincent Capus, Dominique Guido
Publié le 16 mars 2023 à 17h26

Source : JT 13h Semaine

Dans les Alpes-Maritimes, une chaîne humaine s’est mise en place pour retirer plus de 300 pneus jetés depuis la route dans le site naturel classé des gorges du Loup (Alpes-Maritimes).
Habitants, pêcheurs, élus… Tous tenaient à participer à ce nettoyage.
L’auteur des faits est activement recherché.

Plusieurs centaines de pneus usagés jonchent la rivière, jetés depuis la route dans le site naturel classé des gorges du Loup (Alpes-Maritimes). Ce jeudi matin, une cinquantaine de bénévoles est venue débarrasser le cours d’eau de cette pollution. Tous motivés, mais surtout en colère. "Ce n'est pas de la colère, c’est de la rage. On est enragés de voir ça", s’emporte une bénévole. "Il vaut mieux en rire que d’en pleurer, mais on a envie d’en pleurer quand même", poursuit un homme. "C’est un coin superbe. On y vient tous les étés et ce n’est pas normal. La bêtise humaine, ce n'est pas possible", ajoute encore une femme. 

Une formidable chaîne humaine s’est mise en place. Un par un, les pneus sont remontés une centaine de mètres plus haut par un chemin escarpé. "On a grandi ici, on vit ici, on est là toute l’année, donc il y a un moment où il faut qu’on soit là", estime un bénévole. "C’est bien d’avoir autant de monde et ça prouve qu’il y a des valeurs qui sont encore là", sourit un autre. 

Passible de deux ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende

Habitants, pêcheurs, élus, guides de canyoning… Ils tenaient absolument à participer à ce nettoyage tant ils sont attachés à ce coin de nature sauvage. Se rendre utile, dans la bonne humeur, même avec dix kilos sous chaque bras. "Ça fait son poids. On fait un peu notre sport du jour. C’est sympa, mais bon, on préfèrerait être ailleurs quand même. Ce n'est pas une bonne nouvelle", déplore une femme. "À partir du moment où l’endroit qu’on aime et où on a l’habitude de travailler est souillé, il fallait qu’on fasse quelque chose", affirme un autre bénévole. "De faire ça, c’est vraiment écœurant", accuse une autre femme. 

Grâce à cette mobilisation, tous les pneus ont été remontés en une heure à peine. Bilan : 270. "Et on en a une trentaine en bas à sortir aussi. Ça va faire 310 pneus qu’on vient d’évacuer", affirme Éric Mèle, maire (Horizons) de Gourdon. L’édile de Tourrettes-sur-Loup espère que l’auteur de cette pollution sera rapidement retrouvé. "Évidemment, la commune a porté plainte et là, nous avons déjà la brigade des atteintes à l’environnement qui est présente et qui va enquêter. On compte bien remonter jusqu’à l’auteur, et qu’on puisse même montrer l’exemple que ce genre d’acte est juste scandaleux", déclare Frédéric Poma (SE). 

Cette infraction au code de l’environnement est passible de deux ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende. 


L.T. | Reportage TF1 Vincent Capus, Dominique Guido

Tout
TF1 Info