VIDÉO - Dans cette commune d'Eure-et-Loir, c'est l'église qui fournit l'électricité !

TF1info | Reportage : Marine Brossard, Bixente Hacala
Publié le 5 décembre 2022 à 18h53

Source : JT 13h Semaine

Certaines petites communes sont contraintes à innover pour assurer leur financement.
Fruncé a ainsi fait du toit de son église un immense panneau photovoltaïque.
Une rénovation du patrimoine, financée par un don du ciel : l'énergie solaire.

C'est le père Maurice Manwell qui nous ouvre les portes de l’église Saint-Martin de Fruncé (Eure-et-Loir), dans le reportage de TF1 ci-dessus. L’édifice, dont la fondation remonte au temps des Mérovingiens, conserve une nef romane, une tour gothique, et une porte datant de la Renaissance. Un patrimoine flamboyant, mais dont, faute d'entretien, la toiture tombait en ruines. Le devis des travaux de rénovation s'élevait à 300.000 euros, une dépense impossible à assumer pour cette commune de 400 habitants. C'est alors que le maire a eu une idée.

Cela permet de ne pas augmenter les impôts des administrés, et de sauver le patrimoine
Olivier Daniel, maire (SE) de Fruncé

Cela ne se voit pas au premier coup d’œil, tant l'ouvrage est réussi, mais depuis cet été, le toit de l’église est recouvert de panneaux solaires. Le maire, Olivier Daniel, suit en temps réel la production sur une application, car cette électricité, la commune la revend pour rembourser le prêt contracté pour refaire la toiture. "Ça nous rapporte 7.500 euros à l'année", explique l'édile, "ce qui permet de ne pas augmenter les impôts des administrés, et de sauver le patrimoine"

Des habitants conquis

Les habitants, au départ sceptiques, semblent désormais conquis. "J'avais peur que ça dénature un petit peu la couverture de l'église", témoigne l'un d'eux, "mais en fait pas du tout, ça se marie très bien avec". "Pour un petit village comme ça, je trouve ça bien, il faut aller de l'avant", confirme un autre.

Pour faire encore baisser les factures, le maire prévoit à terme de faire installer des panneaux sur les bâtiments communaux. "On n'a pas les moyens financiers des grosses communes", regrette-t-il, "on a moins de subventions de l'État (...), donc il faut qu'on trouve des solutions". L’objectif est d’atteindre un jour l’autonomie énergétique du village, grâce à cette électricité venue du ciel. Un programme local déjà en ligne avec les directives européennes, qui préconisent à terme l'installation de panneaux solaires sur l'ensemble des bâtiments publics de l'Union.


TF1info | Reportage : Marine Brossard, Bixente Hacala

Tout
TF1 Info