Le 13H

Ils menacent les forêts françaises : que sont les scolytes ?

Léa Tintillier | Reportage TF1 Emma Vinzent
Publié le 19 août 2022 à 13h07, mis à jour le 19 août 2022 à 16h57
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Depuis trois ans, les scolytes se multiplient dans les forêts françaises.
Ces minuscules insectes colonisent les arbres jusqu'à les tuer.
Une propagation favorisée par la sécheresse.

Depuis trois ans, les scolytes, de minuscules insectes, sont une des plus grandes menaces pour nos forêts françaises. Ils colonisent les arbres jusqu'à les tuer. "Là, on voit des trous de pénétration de scolytes. On a de la sciure rousse présente sur le tronc", montre Jérôme Gaudry, adjoint au chef du pôle santé des forêts à la DRAAF (Direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt). 

Dans une forêt d'épicéas du Puy-de-Dôme, l'épidémie a commencé l'année dernière. La sécheresse a fragilisé les arbres, même à plus de 1 000 mètres d'altitude. "Lorsque l'arbre est affaibli, les scolytes sont attirés par ces arbres. Ils colonisent d'abord le haut de l'arbre et puis se répartissent dans le tronc, des galeries qui sont creusées par les adultes", poursuit Jérôme Gaudry. 

Concevoir "une forêt diversifiée"

Signes d'une infection avancée, les épines de l'arbre deviennent rousses. Seule solution : il doit être abattu pour limiter la propagation. "Ça, c'est une régénération de futurs adultes qui sont prêts à s'envoler et recontaminer d'autres arbres", montre à nouveau Jérôme Gaudry. Un tiers de cette forêt communale a été décimé par les scolytes l'année dernière. En tant que maire, Yannick Tournadre a la lourde tâche de décider comment reboiser pour concevoir une forêt capable de résister au changement climatique. "Demain, on aura une forêt diversifiée avec du mélèze, du douglas, du pin laricio dont je n'avais jamais entendu parler à La Tour d'Auvergne. C'est du pin qui est issu de Corse et c'est une chose qu'on n'aurait pas imaginé certainement, il y a 30 ou 40 ans", affirme le maire. 

Lire aussi

Impensable et pourtant, le pin laricio s'épanouit dans le massif du Sancy. Mais, le reboisement coûte cher. Pour le financer, les arbres coupés doivent être vendus. Problème : le bois scolyté se vend au rabais. "Là, on voit le bleuissement du bois. Pour des questions esthétiques, il est déclassé par l'industrie", reprend Jérôme Gaudry. De nombreuses coupes sanitaires vont avoir lieu dans les prochaines semaines. Depuis 2020, une aide financière de l'État existe pour aider les communes et les propriétaires privés à financer les reboisements pour renouveler les forêts.


Léa Tintillier | Reportage TF1 Emma Vinzent

Tout
TF1 Info