L'île de Groix (Morbihan) vient d'être placée en "crise sécheresse", le seuil le plus haut.
Parmi les restrictions mises en place : l'interdiction des douches de plage ou l'arrosage des potagers.
Une équipe de TF1 s'est rendue sur place.

La situation est alarmante sur l'île de Groix.  Le préfet du Morbihan a annoncé mardi dans un communiqué avoir pris un arrêté pour placer l’ensemble de ce petit territoire au large de Lorient en crise sécheresse, soit le seuil le plus haut. Une situation qualifiée "d'assez difficile" par le maire, alors que la saison touristique approche.

Il existe quatre niveaux de sécheresse : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise. Avec ce dernier palier, les résidents de l'île ne peuvent plus prendre de douche de plage, nettoyer la voirie ou arroser leur potager. 

"On ne voit ça que tous les 15 ou 20 ans"

Il faut dire que depuis plusieurs mois, les précipitations se font rares sur l'île. Le barrage de retenue d'eau de pluie est à son plus bas niveau. Une situation préoccupante pour le maire, car la population triple pendant l'été, tout comme la consommation d'eau. "Il manque à peu près trois mètres d'eau. C'est exceptionnel", explique Dominique Yvon. "On ne voit ça que tous les 15 ans ou 20 ans, mais là ça prend des proportions ! Il faut que les gens fassent attention" à ne pas gaspiller, détaille-t-il.

Des mesures qui sont bien acceptées par la population. Éric estime ainsi que c'est "tout à fait justifié, c'est du civisme". Au plus fort de la saison, la population passe de 2500 à 7000 habitants sur Groix. Les autorités appellent donc à la vigilance de tous. Si la situation venait à s'aggraver, il faudrait faire venir de l'eau du continent. Un procédé qui coûterait alors très cher à l'île. 


TF1 | Reportage Médéric Pirckher, Julien Denniel

Tout
TF1 Info