En 30 ans, 80% des insectes ont disparu du sol français.
Une chute impressionnante liée, entre autres, à l'usage importants des pesticides.
Haies, friches... Le 13H de TF1 a sillonné la France pour découvrir les solutions permettant de faciliter le retour des insectes.

Leur disparition est massive et un simple coup d'œil permet de le constater. Au cours des dernières années, de nombreuses espèces d'insectes ont tout simplement disparu de notre écosystème. Pour s'en rendre compte, il suffit d'observer son... pare-brise.

"Il y a encore 25-30 ans, on avait plein d'insectes sur le pare-brise. Aujourd'hui, il n'y en a plus aucun. On est très inquiets parce que l'on constate que 80% des insectes ont disparu au niveau national", analyse Cédric Marteau, directeur du pôle "protection de la nature" au sein de la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO).

En 2022, une étude britannique avait même quantifié la "disparition" des insectes des pare-brises : quand un automobiliste percutait 0,15 insecte chaque kilomètre en 2004, il n'en percutait plus que 0,0062 en 2021. Une perte de 60% en moins de vingt ans.

Faute d'insectes, les hirondelles disparaissent du paysage

Au cœur du marais de Rochefort (Charente-Maritime), une zone très riche, mais aussi très fragilisée par l'agriculture intensive notamment, cela empoisonne les insectes et, en cascade, menace les populations d'oiseaux. La population d'hirondelles, par exemple, a fondu de 60%. Et pour cause, elle se nourrit exclusivement d'insectes.

Face à un tel constat, certains ont décidé d'agir, à l'image d'Hugues Mouret. Dans la région lyonnaise, cet amoureux de la nature est devenu incollable sur les insectes de son jardin. Après avoir limité son jardin à une simple pelouse, il a décidé laisser la nature reprendre ses droits

Planter des haies : la solution pour faire revenir les insectes ?

Il essaie, désormais, de transmettre cette philosophie aux professionnels et aux agriculteurs.  Pour ces derniers, ce "réensauvagement" passe par l'installation de haies. D'autant que des terres en bonne santé sont indispensables pour produire des aliments de bonne qualité et pour la survie de la biodiversité.

D'ailleurs, le gouvernement a présenté à la fin du mois de septembre un "pacte" pour planter 50.000 kilomètres de haies d'ici à 2030. Et pour cause, elles peuvent rendre de nombreux services : réserves de biodiversité, remparts contre l'érosion des sols et le ruissellement de l'eau, stockage de carbone, ombre pour le bétail...

Retrouvez l'intégralité du reportage du 13H de TF1 entre le Rhône et la Charente-Maritime grâce à la vidéo en tête d'article.


La rédaction de TF1info | Reportage : Anaïs Barth et Jean-Philippe Héquette

Tout
TF1 Info