Sécheresse : douches, piscines, arrosage... les astuces des campings pour économiser l'eau

par F.R | Reportage TF1 Alice Bacot, Lucas Garcia
Publié le 26 avril 2023 à 22h34, mis à jour le 27 avril 2023 à 14h46

Source : JT 20h Semaine

Dans les Pyrénées-Orientales, la sécheresse est d'ores et déjà exceptionnelle.
En prévision d'un été qui s'annonce tout aussi sec, les campings du département mettent en place des astuces pour économiser l'eau.
Aux "criques de Porteils", tout est imaginé pour réduire la consommation.

Un mois après le début du printemps, la sécheresse est déjà catastrophique dans les Pyrénées-Orientales. Les nappes phréatiques sont à sec et quatre villages, totalisant plus de 3000 personnes, sont même privés d'eau potable. Le préfet a averti qu'en raison de la sécheresse exceptionnelle dans ce département, "il n'y aura pas suffisamment d'eau pour tous les usages" cet été, soulignant que les quantités disponibles "sont très faibles" et prévoyant "des décisions difficiles".

Alors que la saison estivale se rapproche, les nombreux campings du département doivent mettre en place des stratégies pour économiser au maximum l'eau. "Les criques de Porteils", à Argelès-sur-Mer, attendent 30.000 vacanciers cet été. Selon Laurent Raspaud, le gérant du camping, "entre 60 et 70% de la consommation totale d'eau" de l'établissement est utilisée par les clients. 

Alors, pour réduire au maximum la consommation, rien n'a été laissé au hasard. Première mesure : la douche, située à proximité des remontées de plage a été supprimée. "On réalise une véritable économie", assure le gérant au micro du 20H de TF1. Ce dernier a également investi dans des minuteurs : désormais, les robinets d'eau ne coulent que pendant deux secondes, la douche pendant neuf secondes. "Il y a une temporisation réglable. On aurait pu mettre 30 secondes ou une minute, mais on l'a mis au minimum", explique Laurent Raspaud, "ça évite d'avoir un robinet qui n'est pas fermé, avec une eau qui va couler non stop, et une consommation qui va exploser".

Une batterie de mesures

Des mesures comprises par les vacanciers, qui s'adaptent. "Bien sûr, c'est contraignant. Quand on sort de la plage, on a toujours envie de se rincer un peu mais on comprend, il faut faire attention", confie une vacancière, tandis qu'un autre assure faire la vaisselle en remplissant "une casserole d'eau chaude", et non plus "un évier".

Et "Les criques de Porteils" ne seront pas les seuls à faire des efforts cet été. La fédération de l'hôtellerie de plein air des Pyrénées-Orientales a dévoilé, jeudi 20 avril, son plan d'action pour la saison estivale, que tous les campings du département doivent appliquer. Parmi les mesures d'urgence, l'arrêt de l'arrosage des végétaux, des nettoyages moins fréquents des filtres de piscines, le nettoyage à sec. Les touristes seront également prévenus dès leur arrivée, et des affichages expliqueront les bons gestes à adopter pour économiser au maximum l'eau. 

Le camping de Laurent Raspaud a d'ores et déjà arrêté d'arroser ses espaces verts. À la place, les jardiniers optent pour du paillage, pour conserver le peu d'humidité des sols. 

Cette mesure montre déjà son efficacité. Chaque semaine, la consommation d'eau est relevée, sur un compteur directement relié au forage de l'établissement. "Sur le mois d'avril, en ayant coupé l'arrosage de tous nos espaces verts, on aura fait 600 m3 d'économies", détaille le gérant, soit l'équivalent d'une piscine municipale. Grâce à toutes ces astuces, la fédération de l'hôtellerie de plein air espère économiser jusqu'à 30% de la consommation d'eau dans certains campings.


F.R | Reportage TF1 Alice Bacot, Lucas Garcia

Tout
TF1 Info