Depuis plusieurs mois, les pluies ont été exceptionnellement abondantes presque partout en France.
Cela a permis de remplir les nappes phréatiques après la sécheresse historique de 2023.
Mais cela nous protège-t-il d'une sécheresse cet été ?

Après les pluies abondantes de cet hiver, quelle est la situation des nappes phréatiques aujourd'hui ? En un an, elle s'est grandement améliorée. Ainsi, à Saint-Zacharie (Var), nous avions filmé l'Huveaune en 2023, complètement asséché. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, comme le montrent les images du 20H de TF1 visibles en tête de cet article. 

"Ça fait plaisir, on est rassurés. Je pense que les problèmes sont derrières nous", savoure Jean-Jacques Coulomb, le maire de la commune.

Des nappes pleines au début du printemps, c'est plutôt rassurant

À Saint-Zacharie, les fontaines, à sec il y a un an, coulent à nouveau. Le retour de l'eau est aussi une bonne nouvelle pour Richard Abba, apiculteur. "Les fleurs ont de l'eau dans le sol, elles vont faire remonter le nectar et les abeilles vont pouvoir aller récolter, ça va nous faire du miel", résume-t-il.

Ces six derniers mois, plus de 500 millimètres de pluie sont tombés en France, bien au-dessus des normales de saison. L'année dernière, en 2023, les trois quarts des nappes phréatiques étaient à un niveau préoccupant. Un an plus tard, la grande majorité d'entre elles est à un niveau élevé.

Des nappes pleines au début du printemps, c'est plutôt rassurant, car à cette saison, la végétation reprend ses droits. Les pluies n'atteignent plus la nappe phréatique, ce sont les racines, en pleine croissance, qui en absorbent une grande partie. 

Alors, à quoi s'attendre dans les prochains mois ? Ces niveaux d'eau élevés seront-ils synonymes d'un été sans sécheresse ? "Pour les deux prochains mois, nous sommes à l'abri d'une sécheresse sur les nappes. Si on a des petites pluies au printemps et cet été, on ne devrait pas avoir de restrictions", explique Violaine Bault, hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).

Si la situation s'améliore dans une grande partie du pays, l'Hérault, l'Aude et les Pyrénées-Orientales conservent des niveaux d'eau plus bas que l'année dernière.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : V. Topenot, S. Boujamaa, H.P Amar

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info