Le 13H

Un mystérieux "poisson mordeur" sévit sur les plages de la Côte d'Azur

Virginie Fauroux
Publié le 3 août 2020 à 17h45, mis à jour le 3 août 2020 à 22h33
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

LES DENTS DE LA MER - L'histoire fait les choux gras de la presse régionale sur la Côte d'Azur : un mystérieux "poisson mordeur" s'attaque depuis quelques jours aux baigneurs. Il leur croque les mollets avant de disparaître.

Alors que la saison estivale bat son plein sur la Côte d'Azur, un mystérieux "poisson mordeur" sème le trouble parmi les vacanciers. Sans être du gabarit du célèbre requin qui sévissait dans le film "Les dents de la mer", il n'en demeure pas moins caractériel et s'attaque sans vergogne aux mollets des baigneurs. 

Bien que l'histoire n'ait rien d'un canular, les vacanciers ne s'en inquiètent pas tant que cela, et sont bien décidés à continuer à se baigner vaille que vaille. "On va y aller quand même", assène ainsi une jeune mère de famille dans le 13H de TF1, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article. 

Lire aussi

Des blessures superficielles

Pour autant, la prudence reste de mise. Pas plus tard que ce week-end, les sauveteurs ont dû soigner une quinzaine de morsures sur plusieurs postes de secours entre Antibes et Golfe Juan. Des blessures qui restent toutefois superficielles et se soignent rapidement. "On désinfecte la plaie et c'est tout", explique Léa André, sauveteuse sur la plage d'Antibes. "Après, on leur conseille de ne pas retourner à l'eau, et de ne pas s'exposer au soleil", poursuit-elle.

En attendant, les hypothèses vont bon train pour découvrir l'identité du porteur de ces incisives. Les sapeurs-pompiers des Alpes-Maritime sont bien allés faire quelques plongées pour déloger l'importun, mais sans succès. "A part les sars, les daurades, ou les poissons de roche, on n'a rien vu d'autre", avance le lieutenant Dominique Deulin, responsable du service nautique du SDIS 06.

Peut-être identifié

Les pêcheurs de la côte qui ont l'habitude du sujet sont eux plus catégoriques. Interrogés par Nice Matin, ils évoquent sans hésiter le baliste. Ce que confirme Pascal Romans, responsable du service d’aquariologie de l’Observatoire océanologique de Banyuls, dans le Midi-Libre, après l'avoir identifié grâce à des photos envoyées par un couple, victime du féroce poisson, dans la baie d'Agay à Saint-Raphaël, où ont été recensées la majorité des morsures. 

"C'est un poisson très curieux qui n'a peur de rien. Il est assez intelligent. Quand il a faim, il peut devenir agressif pour défendre son territoire", explique-t-il dans le quotidien régional. L'océanologue avance notamment une hypothèse pour expliquer son agressivité : "Il peut être en période de reproduction", dit-il. Avis aux baigneurs : mieux vaut donc ne pas se mettre en travers de sa route. A bon entendeur...


Virginie Fauroux

Tout
TF1 Info