Alerte à la cochenille tueuse de pins dans le Var : que sait-on de cet insecte ?

Dylan Veerasamy | Reportage TF1 Anouchka Flieller, Christophe Napoli
Publié le 17 mai 2022 à 16h54
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 13h Semaine

Les pins du Var sont attaqués par la cochenille-tortue, arrivée il y a moins d'un an en France.
Un insecte invasif minuscule, mais qui fait de gros dégâts.

Dans le Var, de nombreux pins sont en danger. Véritable patrimoine de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, ces arbres sont victimes d’un petit insecte :  la cochenille-tortue. Mais que sait-on de ce parasite qui inquiète dans le sud de la France ?

Un insecte qui agit comme un petit vampire

Originaire d’Amérique du Nord, la cochenille-tortue du pin est l’espèce spécifique qui s’en prend actuellement aux pins du sud de l’Hexagone. Repérée en septembre 2021 dans la commune de Saint-Tropez, elle avait déjà infligé quelques mois plus tôt de lourds dégâts aux différentes variétés de pins présentes dans les villes de Naples et de Rome, en Italie. Plusieurs milliers d'hectares de pins avaient ainsi été détruits dans la péninsule italienne.

Comme l’explique Éric Chapin, arboriste, dans le reportage du JT de TF1 en tête de cet article, elle agit comme un petit vampire avec sa bouche seringue : "La cochenille suce de la sève et elle va sécréter du miel, et sur ce miel-là va se développer des champignons noirâtres". Ce sont ces derniers qui donnent ensuite un teint roussi aux épines, et des branches mortes sur l’arbre.

Des méthodes de traitement en expérimentation

Face à l’invasion de ces cochenilles, le préfet de la région PACA a mis en place un arrêté concernant de nombreuses communes du Var. Bien que le nombre d'arbres touchés reste assez faible pour le moment, tout est mis en place afin d’éviter une prolifération de l’insecte. En dehors du secteur touché, les pins cultivés ne peuvent pas être vendus ailleurs sans une autorisation. De plus, tout arbre infecté par des cochenilles doit être signalé aux autorités afin d’être élagué ou détruit.

Lire aussi

Si les pins peuvent encore être sauvés, il est possible de faire appel à des entreprises spécialisées dans l’utilisation d’insecticides. Cette méthode, encore en phase d’expérimentation, "n’est pas encore à 100% d’efficacité", reconnaît Nicolas Colin, responsable chez Derbez Entretien. Par le passé, plusieurs pratiques ont été employées par les autorités afin de lutter contre d'autres espèces de cochenilles, dont l’utilisation d’une punaise prédatrice. Sans succès.


Dylan Veerasamy | Reportage TF1 Anouchka Flieller, Christophe Napoli

Tout
TF1 Info