Le 20h

Vague de chaleur : jusqu'à 45°C en Grèce

Publié le 3 août 2021 à 20h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Il fait particulièrement chaud autour de la Méditerranée. Les incendies continuent à faire rage en Turquie. Et en Grèce, le thermomètre est monté jusqu'à 45°C. Les sites archéologiques sont fermés aux heures les plus chaudes de la journée.

Se rafraîchir sous les brumisateurs, profiter d'un coin d'ombre ou se débrouiller avec les moyens du bord... A Athènes, la température a frôlé les 47°C. Depuis plusieurs jours, les habitants suffoquent. Face à ces chaleurs extrêmes, les autorités grecques ont fermé l'ensemble des sites historiques aux heures les plus chaudes. À commencer par le site le plus visité du pays, l'Acropole. Pour faire face à la canicule, des touristes français ont dû s'adapter.

Cette vague de chaleur frappe tout le Sud de l'Europe. Partant de l'Afrique du Nord, elle a provoqué plusieurs pics de température : 42°C à Rhodes et jusqu'à 44 degrés enregistrés ce mardi 3 août à Aydin, en Turquie. Face à ces températures, Jean-Claude Combres, un résident français en Turquie, ne sort plus de sa maison. "Nous restons chez nous. Ça fait trois jours que nous sommes cloîtrés à la maison avec la climatisation. On attend 20 heures, 21 heures pour sortir", dit-il.

Ces températures extrêmes sont dues à une combinaison de phénomènes naturels. “On a une accumulation d'un ensoleillement extraordinaire, de l'air très chaud qui remonte effectivement du continent africain et ensuite pas de vent. Ce qui est assez rare en Grèce où souvent on a plutôt du vent, notamment sur les côtés et sur les îles. Là, on n'a pas eu ça. Donc, ça veut dire que cet air chaud n'a pas circulé. Il est resté et s'est accumulé. C'est ce qui nous donne cet épisode avec ces valeurs aussi élevées", explique Louis Bodin, prévisionniste météorologue chez TF1 et LCI. Les sols sont très secs et s'embrasent très vite comme ici à Bodrum, une station touristique turque. Les flammes ont menacé les habitations. Des centaines de touristes ont dû être évacués par la mer.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info