Volcan aux Canaries : l'éruption sur l'île de La Palma officiellement terminée

AD
Publié le 25 décembre 2021 à 14h52, mis à jour le 25 décembre 2021 à 23h44

Source : JT 20h WE

VOLCANIQUE - L'éruption du volcan de l'île espagnole de La Palma a été déclarée officiellement terminée par les autorités canariennes ce samedi 25 décembre. En trois mois, elle a causé plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts.

Près de 100 jours plus tard, les habitants de La Palma vont bientôt pouvoir retrouver un peu de quiétude. L'éruption du volcan Cumbre Vieja, qui avait débuté le 19 septembre sur la cinquième île de l'archipel espagnol des Canaries, a été déclarée officiellement terminée par les autorités locales ce samedi 25 septembre, après plus de trois mois d'une intense activité volcanique qui, sans faire de mort, a laissé certains résidents exsangues.

"Elle a duré 85 jours et 8 heures, entre le 19 septembre à 15h10 et le 13 décembre à 22h", a précisé Julio Pérez, le directeur du plan d'urgence volcanique des Canaries (Pevolca) lors d'une conférence de presse, avant de poursuivre : "Aujourd'hui, le comité scientifique peut le dire (...), l'éruption est terminée."

Cette annonce vient clore un événement record en termes de durée. Il s'agit de la plus longue éruption depuis celle du volcan de San Juan, en 1949, et celle du Teneguia, en 1971.

Des années de nettoyage

Il fallait dix jours consécutifs sans signe visible d'activité volcanique, délai requis selon les experts scientifiques, pour pouvoir affirmer que l'épisode était terminé. La fin de l'éruption avait été pressentie à plusieurs reprises ces trois derniers mois, avant de reprendre à chaque fois quelques jours plus tard, au grand désarroi des habitants de l'île.

Depuis son réveil en septembre, le volcan coûtera à l'ile espagnole près de 900 millions d'euros entre les reconstructions, les relogements et les indemnisations. Jusqu'à 7.000 personnes avaient été évacuées suite à l'éruption.   

Désormais, la Cumbre Vieja est en léthargie, ses torrents de lave sont noirs, figés, durcis, et une couche de sable noir - de la cendre - s'est déposée comme un voile sur l'endroit. Il faudra des années, voire une décennie pour nettoyer, déblayer, reconstruire et se réapproprier ce terrain défiguré.

Plus de 1.200 hectares de l'île ont été recouverts par les coulées de lave. Au contact de l'océan, l'éruption avait permis un agrandissement du territoire de 43,5 hectares au sud.


AD

Tout
TF1 Info