À la découverte des îlets paradisiaques de la Martinique

Publié le 4 août 2022 à 20h34, mis à jour le 4 août 2022 à 23h37
JT Perso
Comment désactiver votre Adblocker
  • Cliquez sur l'icône de votre Adblocker installé dans votre navigateur. En général elle se trouve dans le coin supérieur droit de votre écran. Si vous utilisez plusieurs adblockers, veillez à bien tous les désactiver pour pouvoir accéder à votre vidéo.
  • Suivez les instructions indiquées par votre Adblocker pour le désactiver. Vous devrez peut-être sélectionner une option dans un menu ou cliquer sur plusieurs boutons.
  • Lorsque votre Adblocker est désactivé, actualisez votre page web.
  • Remarque : Si vous utilisez le navigateur Firefox, assurez-vous de ne pas être en navigation privée.
adblock icone
Un bloqueur de publicité empêche la lecture.
Veuillez le désactiver et réactualiser la page pour démarrer la vidéo.

Source : JT 20h Semaine

Nous vous emmenons en Martinique à la découverte d'îlets de rêve.
Des confettis au milieu de l'océan Atlantique qui restent difficiles d'accès.
Mais on y trouve des plages, des animaux ainsi que des arbres hors du commun.

Et si c'était le paradis : deux hectares de sable blanc et de végétations tropicales perdus dans l'océan Atlantique, à neuf kilomètres des côtes martiniquaises. Cet endroit idyllique est interdit d'accès de mars à décembre. L'îlet Loup-Garou est jalousement gardé le reste de l'année. Il fait partie des dix îlets de la commune du Robert.

L'îlet Chancel, lui, est accessible aux visiteurs. Il abrite l'un des plus anciens animaux de la Martinique : l'iguane des Caraïbes, un reptile emblématique du pays. Depuis une dizaine d'années, le nombre de cette espèce rare a baissé de moitié sur l'îlet. Comme l'explique Emmanuel Édouard, responsable des excursions nautiques "Les Balades Manu". Quant au figuier maudit ou figuier étrangleur, un arbre magique, il ne souffre d'aucune menace.

Après l'îlet Chancel, nous nous sommes rendus au large de la commune du François, vers la mythique baignoire Joséphine. L'endroit dispose d'un fond blanc sablonneux prisé des touristes. On y prend l'apéro les pieds dans l'eau. Pour les rares résidents de cet îlet anonyme, c'est un décor de rêve, familier. Certains y vivent toute l'année, d'autres y séjournent juste pour les vacances.

TF1 | Reportage J.M. D'Abreu, C. Adélaide


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info