A 85 ans, Ascension veut décrocher son bac

Publié le 3 juin 2015 à 16h38
A 85 ans, Ascension veut décrocher son bac

INSOLITE – Sept décennies après l’obtention de son certificat d’études, Ascension, 85 ans, s’est lancé le défi de passer le bac. Elle a pu compter sur le soutien de ses proches et de toute la communauté éducative.

A Lavelanet, petite commune ariégeoise d’un peu plus de 6000 habitants, Ascension François, 85 ans, est connue de tous. Cette sémillante octogénaire a tour à tour travaillé pour la cantine de l’école, à l’office du tourisme, à la mairie et elle est désormais très engagée dans le milieu associatif local. Mais depuis quelques mois, l’incroyable défi qu’elle s’est lancée suscite une admiration toute particulière : Ascension a en effet décidé de passer le bac.

Tout a commencé en septembre dernier. "Ma petite voisine brésilienne, qui ne parlait pas français, devait s’inscrire au lycée professionnel Jacquard. Je l’ai donc accompagnée pour l’aider dans ses démarches", raconte-t-elle. Pendant la visite, elle imagine le bonheur qu’elle aurait eu à poursuivre ses études dans un si "bel établissement". "Mais à l’époque, on me disait que le certificat d’études suffisait. J’ai donc arrêté l’école très tôt pour travailler."

Sa bête noire : les maths

Qu’à cela ne tienne, le proviseur du lycée, Bruno Pasquet, l’incite à reprendre des cours et à passer un bac pro gestion-administration. Ascension n’hésite pas une seconde : pour cette femme dynamique, deux fois veuve, il est important de se lancer des défis et de s’occuper l’esprit pour tromper cette solitude qui lui fait peur. "Tout un réseau s’est alors mis en place autour d’elle, explique le chef de l’établissement. Dès la rentrée, elle est venue en classe et a très bien été accueillie par les élèves et les professeurs. Son challenge a permis de créer un véritable lien intergénérationnel."

Mais très vite, Ascension s’aperçoit qu’elle a besoin de plus d’attention que ses jeunes camarades. "Mon ami Bernard Léonard, professeur de mathématiques à la retraite, a accepté de m’aider. Depuis que je travaille avec lui à la maison, je progresse plus." Et notamment en mathématiques, sa hantise. "Chaque âge a ses propres difficultés d’apprentissage, souligne son professeur. Ascension a du mal à se concentrer sur le long terme et a peur de tout ce qui est abstrait. On a parfois dû reprendre des éléments basiques mais elle s’est volontiers prêtée à toutes les activités."

Apprentissage d’une nouvelle langue

Avec Bernard, elle apprend aussi à parler un peu anglais et assimile quelques phrases "sur la reine Elisabeth II, Diana et la petite princesse Charlotte" pour l’examen oral. Elle révise également l’espagnol, langue qu’elle écrit et parle déjà très bien. "Lorsque j’étais jeune, je correspondais par écrit avec un cousin qui avait été fait prisonnier pendant la guerre d’Espagne", dit-elle tout naturellement.

Les examens oraux passés, Ascension se concentre désormais sur les épreuves écrites d’histoire-géo, de mathématiques et de gestion qui se dérouleront à partir du 17 juin. Et si elle obtient le précieux sésame ? "J’irais redemander du travail à la mairie", dit-elle, dans un grand éclat de rire.

A LIRE AUSSI >> Retrouvez notre dossier "bac 2015"


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info