A Lille, les bouches d’incendie servent aussi de geysers

Le service METRONEWS
Publié le 6 juillet 2015 à 11h24

FAIT DIVERS – Une centaine des bouches d'incendie a été ouverte dans la métropole lilloise ce vendredi, à l'instar de la région parisienne. Les pouvoirs publics et les pompiers rappellent les risques de perturbations encourus en cas d'interventions urgentes.

C'est une mode qui touche aussi la métropole lilloise. Face à la forte chaleur de ces derniers jours, des individus ont pris l'habitude d'ouvrir des bouches d'incendie pour en faire jaillir l'eau. Ils en profitent alors pour s'asperger et même pour remplir des piscines gonflables. Une centaine de bouches à incendie ont ainsi été ouvertes, ce vendredi, à Lille-Sud, Roubaix, Tourcoing ou Ronchin.

Les services des Eaux du Nord sont souvent obligés d'intervenir plusieurs fois au même endroit pour couper l'eau. "Outre la gêne voire les risques occasionnés par l’inondation des lieux environnants, cette pratique est dangereuse, rappelle le préfet du Nord. Elle fragilise les possibilités d'intervention des sapeurs-pompiers en cas d'incendie et entraîne la saturation du 18, au détriment des appels ayant un caractère d’urgence nécessitant une intervention."

Plus de patrouilles de police

Pour endiguer ce phénomène, des patrouilles de police et des moyens de lutte contre les incendies ont été renforcés par la préfecture. Par ailleurs, le maire de Tourcoing a pris, ce vendredi, un arrêté municipal interdisant cette nouvelle tendance dans certains quartiers.

"Outre le fait que nous tombions un jour sur des bouches d'incendie inutilisables dans l'urgence, cette pratique peut mettre en danger les riverains, indique Sylvain Bonvin, porte-parole des pompiers du Nord. Par exemple, dans le cas où l'eau entrerait en contact avec des équipements électriques." 

A LIRE AUSSI >> Notre top 3 des piscines de la Métropole lilloise


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info