A Nantes, ce que les enfants pensent des nouveaux rythmes scolaires

Sibylle Laurent
Publié le 14 octobre 2014 à 13h36
A Nantes, ce que les enfants pensent des nouveaux rythmes scolaires

EDUCATION – La Ville dévoile les résultats d’un rapport d’évaluation sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Fait rare, dans l’enquête, les enfants ont été interrogés, tout comme les parents et les professionnels.

Les activités périscolaires, ils aiment bien. Mais ils n’ont pas assez de temps pour "manger leur goûter", et "faire leurs devoirs" ! Voilà ce que pensent les écoliers nantais des nouveaux rythmes scolaires. La Ville a en effet mené une évaluation sur la mise en place de la réforme mise en place en 2013, dont elle vient de dévoiler les résultats. Ainsi,150 enfants de 12 écoles ont eux aussi pu donner leur avis.

Leur son de cloche est plutôt positif. "Ils sont contents du temps de pause du midi, des activités qu’ils trouvent différentes de celles de la classe", indique le rapport. "Le périscolaire est pour eux un temps éducatif reconnu comme complémentaire". Mais les têtes blondes affichent aussi leurs doléances : ils aimeraient davantage d’"animations variées", avec plus d’activités informatiques, de jeux collectifs et d’extérieur, des spectacles ; ils voudraient "davantage de surveillance de la part des animateurs pour les protéger des autres enfants", et regrettent que les salles dédiées aux périscolaires "ressemblent à celles de la classe".

"Une forte attente" sur l'animation périscolaire

Ces constats rejoignent ceux des parents qui ont été également interrogés. Ils se montrent globalement satisfaits de la compétence des animateurs (50 %), mais demeurent partagés sur la qualité des activités (47 % peu ou pas satisfaits) et déplorent surtout un manque d’information (75 %).

Des améliorations sont prévues. D'abord, proposer "des temps plus calmes aux enfants. Des "animateurs référents" vont également être installés dans chaque école, pour éviter la multiplicité des intervenants. Une manière aussi d’être plus "lisible" pour les parents, et de mieux les informer. Enfin, les écoles de ZEP vont particulièrement être ciblées : les enfants de ces établissements ont en effet un niveau de satisfaction bien moins élevé que les autres.
 


Sibylle Laurent

Tout
TF1 Info