A Roubaix et Tourcoing, le V'Lille déraille

Le service METRONEWS
Publié le 8 décembre 2014 à 11h01
A Roubaix et Tourcoing, le V'Lille déraille

TRANSPORT – Plus de deux ans après l'arrivée du V'Lille à Roubaix et à Tourcoing, les chiffres de fréquentation y sont catastrophiques. En conséquence, des stations pourraient y être supprimées.

Le V'Lille pédale dans le vide. A Roubaix et Tourcoing, le système de vélos en libre service n'a pas séduit. Lancé au printemps 2012 dans ces deux importantes communes, les chiffres de fréquentation y sont tellement mauvais que des suppressions de stations envisagées. Elles pourraient être redéployées dans d'autres villes du sud de la métropole, Fâches-Thumesnil, Loos ou Haubourdin.   

Le taux d'utilisation par V'Lille est inférieur à un utilisateur par jour à Roubaix, Tourcoing et Wattrelos (contre 7 par jour et par vélo à Lille). "Il y a même parfois des vélos qui ne bougent pas de la semaine, confirme un porte-parole du V'Lille. Dans certaines communes ça ne marche pas. Pour être rentable, un vélo doit être partagé par 4 personnes chaque jour." Ce qui est loin d'être le cas aussi à Villeneuve-d'Ascq, qui présente un bilan à peine moins mauvais.

90 % des vélos loués à Lille

Dans les faits, le V'Lille fonctionne essentiellement à Lille. "90 % des locations y sont réalisées, précise le porte-parole. Dans un secteur comme le Vieux-Lille, on monte jusqu'à 14 utilisateurs quotidiens. Il y a plusieurs raisons pour expliquer ces différences énormes. Les habitudes de déplacements et la cyclabilité des voies notamment. A Lille, il y a eu un effet de masse que l'on n'a jamais connu à Tourcoing et Roubaix."

La solution de fermer des stations à Roubaix et Tourcoing, l'une des pistes envisagées par Lille métropole qui gère le dossier, est modérément appréciée par les partisans du vélo dans la métropole. "Cela prouve bien qu'il ne suffit pas de mettre des vélos à disposition, mais qu'il faut aussi des infrastructures, fait remarquer Michel Anceau, président de l'Association droit au vélo (ADAV). La place du vélo a toujours été plus affirmée à Lille. Et le V'Lille fonctionne dans des zones animées nuit et jour. Ce n'est pas le cas à Roubaix et Tourcoing."


Le service METRONEWS