A350 : un coup de pouce à l'emploi en Midi-Pyrénées

Le service METRONEWS
Publié le 22 décembre 2014 à 12h29
A350 : un coup de pouce à l'emploi en Midi-Pyrénées

AERONAUTIQUE - L'A350, le nouvel avion long courrier d'Airbus, peut garantir à terme plus de 10 000 emplois en Midi-Pyrénées. La compagnie Qatar Airways sera la première à être dotée de cet appareil, dont la livraison est prévue le 22 décembre.

Le nouveau long-courrier d'Airbus est une vraie manne économique pour la Région Midi-Pyrénées. C'est Airbus qui le dit, chiffres à l'appui. L'usine d'assemblage de l'A350, située à Colomiers, près de Toulouse , a démarré avec environ un millier de salariés. A terme, en 2018, lorsque le rythme de production de dix avions par mois sera atteint, elle devrait employer 1 800 personnes, selon les prévisions.

Au total, 12 500 personnes dans toute l'Europe travaillent sur ce programme, des bureaux d'études jusqu'aux unités production – 16 500 personnes si l'on ajoute les sous-traitants, affirme le constructeur. Comme Toulouse et sa région constituent 80% de la puissance industrielle de l'avionneur en France, ce sont au bas mot entre 6 500 et 7 000 personnes qui sont employées en Midi-Pyrénées.

Des emplois en plus... et en moins

Des chiffres qui pourraient doubler à l'horizon 2018, si le succès de l'A350 se confirme et qu'Airbus parvient, comme prévu, à en produire dix par mois. Le groupe estime que le programme, baptisé "A350 XWB", assurerait alors 34 000 emplois directs en Europe en produisant à la fois la version initiale A350-900 de 315 passagers et la future version allongée A350-1000 qui pourra accueillir 369 passagers. La quote-part française serait de l'ordre de 17 000 personnes dont plus de 13 000 emplois directs pour Midi-Pyrénées. L'accroissement des effectifs devrait concerner essentiellement la production.

A terme, cependant, faute de nouveau grand programme prévu dans les dix ans, 2 000 emplois pourraient être menacés par la baisse de charge en France, dont 1 500 en Midi-Pyrénées, mais sans drame social assure-t-on chez Airbus.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info