Agressé, il avoue être policier puis se fait lyncher dans le métro marseillais

Publié le 29 septembre 2014 à 11h05
Agressé, il avoue être policier puis se fait lyncher dans le métro marseillais

FAIT DIVERS - Un policier en civil a été victime d'une agression, dimanche soir, dans une rame du métro, à Marseille. La violence s'est amplifiée lorsque le fonctionnaire a décliné sa fonction.

Un véritable acharnement. Un policier de la BAC a été violemment agressé, dimanche soir, dans le métro marseillais. L'homme, qui n'était pas en service au moment des faits, a d'abord été frappé au visage par un individu, accompagné de sept autres, qui l'accusait de l'avoir bousculé, dans une rame du métro à hauteur de la station Rond-Point-du-Prado.

Le fonctionnaire a alors fait état de sa qualité de policier, ce qui n'a fait que décupler la violence : un des complices de l'agresseur l'a retenu par derrière, pendant que celui-ci le passait à tabac, lui assénant notamment un coup de genou dans la mâchoire.

L'agresseur interpellé

Les huit hommes ont changé de ligne deux stations plus tard, à Castellane. Le fonctionnaire a cependant pu alerter ses collègues de la BAC , qui ont interpellé le principal agresseur, âgé de 22 ans, grâce aux caméras de vidéosurveillance. Ce dernier est notamment connu pour trafic de stupéfiants. Sérieusement blessé à la mâchoire, l'homme a été conduit aux urgences de l'hôpital de la Conception.

"Il n'a pas fait l'objet d'une agression initiale liée à sa qualité de policier, mais le fait d'avoir décliné sa fonction a déclenché une violence tout à fait inadmissible", a réagi Pierre-Marie Bourniquel, directeur départemental de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info