Au Museum, les plus jeunes découvrent les bébés animaux

Le service METRONEWS
Publié le 13 octobre 2014 à 18h56
Au Museum, les plus jeunes découvrent les bébés animaux

EXPOSITION - Du 16 octobre 2014 au 28 juin 2015, le Museum d’histoire naturelle de Toulouse accueille l’exposition Bébés animaux. Objectif : faire découvrir le monde animalier aux petits de 3 à 8 ans mais aussi aux grands.

Petits lions, zèbres, crocodiles ou manchots, les enfants ne savent plus où donner de la tête. "Regarde celui-là ! C’est quoi ça comme animal ?" Les questions fusent, les petits écoliers de 4 ans courent et s’amusent. Les professeurs et médiateurs du musée doivent avoir réponse à tout.

Entre les animaux naturalisés, les jeux d’agilité et les activités ludiques, les enfants sont comblés. Pour son premier jour d’ouverture, l’exposition Bébés animaux du Museum d’histoire naturelle de Toulouse semble toucher le public.

Née de la collaboration entre le Museum de Toulouse et celui de Bruxelles, l’exposition rassemble 125 spécimens de bébés animaux, "32 ou 34 sont d'ici, le reste vient du Museum de Bruxelles", précise François Duranthon, directeur du musée toulousain.

73 espèces sont représentées au total et "aucune d’entre elles n’a été sacrifiée" tiennent à rappeler les créateurs de Bébés animaux. Toutes les bêtes exposées étaient déjà mortes avant de passer dans les mains des taxidermistes.

73 espèces d’animaux, 125 spécimens

L’objectif : faire découvrir l’univers animalier aux enfants de 3 à 8 ans. Marius, 4 ans, a déjà appris que "les petites tortues naissent dans le sable". Pas le temps d’en dire plus, le voilà déjà reparti pour regarder les bandes-dessinées explicatives devant les animaux.

Trouver qui mange quoi, se déplacer comme un crapaud avec ses œufs sur le dos ou deviner qui est le bébé de qui… Les activités se veulent ludiques et variées. "Le jeu est une manière de parfaire l’apprentissage", explique François Duranthon.

Présentée à Bruxelles pendant plus d'un an, l’exposition a réuni près de 200.000 visiteurs. Une grande majorité d’enfants, mais pas que. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a lui-même concédé qu’il "avait beaucoup de choses à apprendre"».


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info