Basket : comment l’Hermine de Nantes veut devenir une référence

Sibylle Laurent
Publié le 1 septembre 2014 à 18h56
Basket : comment l’Hermine de Nantes veut devenir une référence

SPORT - Le club de basket de Nantes entame l’année avec un nouveau sponsor, le groupe Synergie, déjà présent auprès du FC Nantes, ce qui devrait lui permettre de lui donner un nouvel élan.

Non, il n’y a pas que le football à Nantes. C’est en tout cas ce qu’estime l’ Hermine Nantes-Atlantique . Pour la rentrée, le club de basket de Nantes, qui évolue depuis 20 ans en deuxième division, veut jouer dans la cour des grands. Et se dote, pour cela, d’un nouveau sponsor : le groupe nantais spécialisé en ressources humaines Synergie, qui va devenir son actionnaire privé le plus important.

"Nous sommes contents de toujours exister dans cette deuxième division", estime Pierre-Yves Bichon, président de l’Hermine. "Mais nous restons lucides : il y a toujours le risque que ce club puisse chuter dans des divisions inférieures et ne pas se relever. Il faut créer une bonne surprise." Pour retrouver la forme olympique, la direction du club appuie son nouveau projet sur trois axes : la crédibilité sportive, d’abord, en visant la montée en pro A. "Notre coach repart avec nous et les deux tiers des effectifs, dont notre star Allen Durham, sont reconduits", se félicite le président. Autre ambition : ouvrir le club aux autres pour "devenir le porte-drapeau du département." Pour ça, il faut se donner les moyens financiers, concrétisés par l’arrivée de Synergie.

"Il y a un public pour le basket"

Le groupe nantais, qui possède 600 agences en Europe, n’est pas nouveau venu dans le sport. Il sponsorise déjà le FC Nantes depuis 40 ans. Mais s’est laissé convaincre pour diversifier son mécénat. Car Daniel Augereau, son président, est déjà passé par le basket : il avait été président du Nantes basket-club jusqu'en 1989, et l'avait quitté pour se présenter aux municipales sous l'étiquette RPR-UDF. Il y revient aujourd'hui. "Cet esprit sportif correspond bien aux valeurs du groupe : esprit d’équipe, volonté d’entreprendre, engagement fort", indique-t-il. Lui croit à la montée de l’Hermine, comme il y a eu avec le FC Nantes : "Il y a un public. La Loire-Atlantique est le département le plus basket de France !"

Le montant du partenariat est resté confidentiel. Mais à mesurer la place du logo Synergie sur le nouveau maillot, l’entreprise devient le partenaire privé le plus important du club, qui jouit d’un budget annuel de 1, 6 million d’euros, dont 650 000 euros de sponsors privés.
 


Sibylle Laurent

Tout
TF1 Info