Bientôt un nouveau cinéma indépendant à Lyon ?

Le service METRONEWS
Publié le 15 juin 2014 à 1h43
Bientôt un nouveau cinéma indépendant à Lyon ?

CINEMA - Le Trésor public n’est pas toujours celui que l’on croit… Car il s'agit aussi du nom choisi par cinq cinéphiles qui rêvent de faire renaître un cinéma indépendant en plein centre de Lyon.

"Depuis quelques années, nous avons le sentiment que malgré le succès du Festival Lumière, nous assistons à une surreprésentation de l’événementiel à Lyon qui ne remplace pas une proposition quotidienne", explique Jean-François Buiré, l’un des cinq porteurs de projet du Trésor Public .

Le cinéma l’Ambiance (12 rue de la République), est devenu un supermarché, tandis que l'Odéon (6 rue Grolée) s’est transformé une salle de spectacle. C’est pourquoi cet enseignant en projection et programmation cinématographique voudrait remettre le cinéma d’arts et d’essais au cœur du centre-ville. "Avec la baisse progressive des CNP, on a le sentiment que la proposition cinématographique n’est plus complète. Il y a bien le Comedia, mais eux-mêmes ne peuvent pas tout passer", ajoute Jean-François Buiré.  

1,5 à 2 millions d’euros

Les cinq amis recherchent un espace d’au moins 750 mètres carrés pouvant accueillir 3 salles en plein cœur de Lyon. S’ils comptent fonctionner sous forme de SCOP et se rémunérer sur les entrées, impossible de se lancer sans l’aide des collectivités locales car leur prévisionnel atteint les 1,5 à 2 millions d’euros.

La ville de Lyon indique que le projet est pour l’instant à l’étude. "Le questionnement est à ce jour sur les modalités de financement, qui s’appuient pour l’instant majoritairement sur la ville. Que ce soit pour la mise à disposition d’un lieu ou les travaux nécessaires à l’accueil du public, la somme est colossale", indique-t-on du côté de la mairie de Lyon. La région a quant à elle fait savoir à Metronews qu’elle ne pouvait pas être la première à s’engager.

Qu’à cela ne tienne, les fondateurs ont monté un site Internet et viennent de clôturer un appel aux messages de soutien auprès du public et du monde culturel sur leur site Internet. Après avoir réalisé deux premières programmations itinérantes à l’Institut Goethe et à la MJC MontPlaisir, ils prévoient déjà de programmer dès la rentrée de nouvelles programmations. Le temps de convaincre leur public, voire de potentiels financeurs.


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info