Bluely "satisfait" de sa première année à Lyon

Le service METRONEWS
Publié le 26 octobre 2014 à 15h02
Bluely "satisfait" de sa première année à Lyon

TRANSPORTS - Le dispositif d'autopartage du groupe Bolloré, implanté à Lyon, dresse un bilan plutôt positif de ses douze premiers mois. De nouvelles stations vont même voir le jour un peu partout dans l'agglomération.

"Nous sommes super-contents." Christian Studer, directeur de Bluely, assure être très heureux de la première année du dispositif d'autopartage lyonnais, lancé le 10 octobre 2013 par le groupe Bolloré. Si aujourd'hui le réseau compte 57 stations - dont quatre viennent tout juste d'ouvrir - Bluely entend dépasser la centaine d'emplacements en 2015, pour un total de 250 véhicules.

"En plus de Lyon et Villeurbanne où nous sommes déjà, nous allons ouvrir des stations dans neuf communes de la première couronne de l'agglomération comme Oullins, Caluire, Ecully, Vaulx-en-Velin, Bron ou Vénissieux. Ce n'était pas prévu initialement, mais nous avons remarqué que nos clients utilisent Bluely en complément des transports en commun", poursuit Christian Studer. Douze mois après son arrivée, le système d'autopartage enregistre plus de 27 500 locations et dénombre près de 2 000 abonnés dont près de la moitié le sont à l'année, ce qui est légèrement moins que les objectifs que s'était fixé le groupe Bolloré. Lequel investit 25 millions d'euros sur deux ans dans Bluely.

Une marge de progression importante

"Nous avons une marge de progression importante reconnaît Christian Studer. A Paris, où le système est implanté depuis trois ans et demi, chaque voiture est prise six fois par jour en moyenne. A Lyon, c'est 1,5 fois. Mais nous sommes satisfaits, il faut simplement que le Lyonnais s'approprie ce service, comme il l'a fait avec Vélo'v ."

Le profil des utilisateurs est quant à lui très varié. "Nous avons des jeunes qui viennent d'avoir le permis de conduire mais qui n'ont pas les moyens de s'acheter une voiture, des étudiants mais aussi des professionnels (infirmières, avocats, restaurateurs…) et des retraités", détaille Christian Studer, qui précise que 74 % des clients sont des hommes et que la durée moyenne d'un trajet est de 34 minutes pour 8 kilomètres parcourus. Enfin, à partir de mi-novembre, quarante véhicules Renault Twizy intègreront le service Bluely, en plus des traditionnelles Bluecars.
 


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info